Dans un tweet, dimanche, Macky Sall, a salué les décisions par la Cedeao sur la situation au Mali et en République de Guinée. Le chef de l’Etat sénégalais prenait part ce 7 novembre au sommet extraordinaire à Accra.

Un sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) s’est ouvert, ce dimanche 7 novembre, à Accra, au Ghana. A l’ordre du jour, la situation politique en Guinée et au Mali, deux pays dirigés par des juntes militaires, suite à un coup d’Etat. Plusieurs dirigeants ouest-africains ont répondu présents à leur homologue ghanéen et président en exercice de la Cedeao, Nana Akufo-Addo et les tractations ont commencé, avant même le début de leur rencontre.

Rapports

Deux rapports seront déterminants pour la suite de la rencontre. Il y a un rapport qui sera fait sur la situation au Mali, par l’ancien président du Nigeria, Goodluck Jonathan, médiateur de la crise pour le Mali. Ensuite, les chefs d’État à huis clos vont écouter un mémorandum du président de la commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou, sur la Guinée, parce qu’il s’est rendu à Conakry. Et c’est après ces deux rapports que les chefs d’État prendront les décisions qu’ils voudront bien vouloir, probablement, annoncer publiquement.

Source: seneweb.com
MaliwebAfriqueCrise malienne
Dans un tweet, dimanche, Macky Sall, a salué les décisions par la Cedeao sur la situation au Mali et en République de Guinée. Le chef de l’Etat sénégalais prenait part ce 7 novembre au sommet extraordinaire à Accra. Un sommet extraordinaire de la Communauté économique des États de l’Afrique de...