Le bras de fer entre le Mali et la France se poursuit à New York, au siège des Nations unies. Bamako a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU, affirmant détenir des preuves d’un soutien de Paris aux groupes terroristes maliens.

 

Le Mali saisit l’ONU et accuse la France de fournir renseignements et armes aux terroristes

Selon Jeune Afrique, le Mali a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU le 16 août 2022, à travers une lettre que le ministre des Affaires étrangères a adressée, d’abord pour violations répétées de son espace aérien par la France. Cette dénonciation avait déjà été récusée par les autorités françaises.

Ensuite, Bamako accuse Paris d’avoir fourni des renseignements à des groupes armés. Et enfin, l’exécutif dirigé par Assimi Goïta dit détenir des preuves que Paris a livré des armes et des munitions aux dits groupes. Abdoulaye Diop demande par conséquent une réunion d’urgence sur la situation sécuritaire du Mali.

Les relations diplomatiques entre Bamako et Paris ne sont pas au beau fixe. Cette situation est liée, entre autres, aux accusations portées par la France, mais réfutées par le Mali, sur la présence de mercenaires russes sur le territoire malien. Ces tensions ont entraîné notamment le départ de la force française Barkhane du Mali, le dernier contingent ayant quitté le sol malien, le 15 août 2022.

Source : Afrique sur 7
MaliwebCrise maliennePolitique
Le bras de fer entre le Mali et la France se poursuit à New York, au siège des Nations unies. Bamako a saisi le Conseil de sécurité de l’ONU, affirmant détenir des preuves d’un soutien de Paris aux groupes terroristes maliens.   Le Mali saisit l’ONU et accuse la France de...