Selon nos informations, Almahmoud ag Baye, alias Ikarey, a été neutralisé mardi 15 juin, vers une localité au sud-ouest de Ménaka, dans le nord-est du Mali. Les armées françaises et nigériennes ont mené la semaine dernière plusieurs opérations anti-terroristes dans cette région malienne frontalière avec le Niger. Une offensive qui a aussi abouti à l’arrestation de quatre autres cadres de l’EIGS.


C’est vers 13 heures, mardi 15 juin, que des combattants de l’EIGS tendent une embuscade à une patrouille conjointe de soldats français et nigériens. Les combats sont violents et selon une source sécuritaire nigérienne, Ikarey et l’un de ses petits frères répondant au nom d’Adoum, y trouvent la mort.
RFI
MaliwebCrise malienne
Selon nos informations, Almahmoud ag Baye, alias Ikarey, a été neutralisé mardi 15 juin, vers une localité au sud-ouest de Ménaka, dans le nord-est du Mali. Les armées françaises et nigériennes ont mené la semaine dernière plusieurs opérations anti-terroristes dans cette région malienne frontalière avec le Niger. Une offensive...