De nombreux assaillants ont été mis hors de combat suite à un accrochage, mardi dernier, avec un détachement de l’armée dans le secteur de Dinangourou, dans le cercle de Koro.

 

Bien que peu d’informations aient circulé sur cette attaque, des sources locales font état d’un cinglant revers des groupes djihadistes. Lesquels ont perdu une quinzaine des leurs à l’issue d’une riposte appropriée de l’armée. Des armes, des munitions et des équipements pourraient avoir été saisis.

Les FAMa, basées dans le secteur de Dinangourou, sont régulièrement la cible d’attaques terroristes. Le 5 mars dernier, huit terroristes ont été abattus alors qu’ils s’attaquaient au dispositif sécuritaire de l’armée dans la zone. Des bidons bourrés d’explosifs, 3 PKM, 2 PM, 4 motos et 3 Talkie Walkies avaient été saisis au cours de la contre-offensive.

La multiplication des attaques terroristes dans cette zone s’explique par sa proximité avec la frontière du Burkina Faso, où des mouvements de groupes djihadistes affiliés à la Katiba Ansar Eddine Macina ou la Katiba Ansaru Islam sont très fréquents.

Il est à signaler qu’au moment où les FAMa neutralisaient des assaillants à Dinanangourou, à plusieurs kilomètres de là, notamment dans le secteur de Niono (région de Ségou), 26 terroristes étaient tués dans un raid aérien, dans le cadre d’une opération conjointe FAMa-Barkhane.

C’est dire donc qu’en une seule journée de traque terroriste, une quarantaine d’assaillants ont été mis hors de combat.

A.D

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
De nombreux assaillants ont été mis hors de combat suite à un accrochage, mardi dernier, avec un détachement de l’armée dans le secteur de Dinangourou, dans le cercle de Koro.   Bien que peu d’informations aient circulé sur cette attaque, des sources locales font état d’un cinglant revers des groupes djihadistes....