Instrument de musique traditionnelle emblématique en milieu manding, le M’bolon a été inscrit, mercredi dernier, au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco).

Le M’Bolon est utilisé dans plusieurs milieux traditionnels au Mali pour encourager les agriculteurs lors des travaux champêtres ou encore galvaniser les guerriers en période de conflit.

Cet instrument à percussion est composé d’une grande caisse de résonance faite d’une calebasse recouverte de cuir de vache, surmontée d’un manche en bois arqué muni de cordes.

Selon Moussa Cissé, conseiller auprès de la délégation du Mali à l’Unesco, les origines du M’bolon remontent à Mandé Boukary au 13eme siècle, cependant il est de nos jours menacé de disparition.

Son inscription au Patrimoine mondial par l’Unesco vise à le sauvegarder en « toute urgence et permettre la transmission aux générations actuelles et futures de sa conception et de tout le rituel de son utilisation ».

En plus du M’bolon, plusieurs symboles de la culture africaine ont été inscrits par l’Unesco au patrimoine immatériel de l’humanité, lors de sa 16è session du comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel.

Il s’agit notamment du Ceebu jën, plat sénégalais, fait à base de darne de poisson, de brisures de riz, de poisson séché, de mollusques, etc.

L’Unesco a également inscrit sur cette liste la Rumba congolaise, genre musical et danse que se partagent la République démocratique du Congo et le Congo Brazzaville.

M. TOURE

Source: L’Essor

MaliwebCulture malienne
Instrument de musique traditionnelle emblématique en milieu manding, le M'bolon a été inscrit, mercredi dernier, au patrimoine immatériel de l'humanité par l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). Le M'Bolon est utilisé dans plusieurs milieux traditionnels au Mali pour encourager les agriculteurs lors des travaux...