Vingt-deux migrants, dont trois enfants, tous originaires du Mali, sont morts dans un naufrage au large des côtes libyennes. Après neuf jours en mer dans un canot pneumatique, 61 survivants ont été secourus par les garde-côtes libyens. Depuis le 1er janvier, quelque 6 400 migrants qui tentaient de gagner les côtes italiennes, distantes d’environ 300 kilomètres, ont été ramenés en Libye où sont bloqués plusieurs milliers d’autres qui vivent dans des conditions déplorables. Plus que jamais il faut réclamer l’ouverture des frontières pour tous.

Source: convergencesrevolutionnaires