Les locaux de la Brigade de répression de la traite des migrants et celle des êtres humains (BRTMTH) à l’ACI 2000, a servi de cadre pour la cérémonie de réception de 4 véhicules 4×4 offerts à la Brigade par l’Union européenne. C’était en présence du Commissaire divisionnaire, Mamatou Togola, Abou Sidibé de la police judiciaire, une délégation de l’Union européenne, des représentants diplomatiques de la France et de l’Espagne et le commandant, chef de la brigade (BRTMTEH), Oumar Ousmane.

Créée en octobre 2019, la Brigade de répression de la traite des migrants et des êtres humains compte aujourd’hui 50 agents avec quelques unités réparties dans des zones à fléau migratoire à Bamako. Leur capacité de mobilité et d’opérationnalisation vient d’être renforcée par un don de 4 véhicules. Cette donation à hauteur de 90 millions est la suite d’une coopération entre le Mali et l’Union européenne dans le cadre du projet appelé Partenariat opérationnel conjoint (POC-Mali).

Ces 4 véhicules, d’une valeur de 90 millions, ont pour but, selon le représentant de la délégation de l’UE, Eric Picquier, d’aider la BRTMTEH à lutter efficacement contre la traite des migrants et des êtres humains au Mali. Cette réalisation s’effectue dans le cadre du Poc-Mali et compte continuer à appuyer la brigade à mener à bout leur mission de répression de la traite des migrants et des êtres humains au Mali. Un acte salué par le représentant de la Direction générale de la police nationale, le commissaire divisionnaire Mamatou Togola et son collègue de la police judiciaire, Abou Sidibé.

A ce jour, selon le commandant de la Brigade, Oumar Ousmane, la BRTMTEH a traité 46 affaires contre 10  en 2020. Ils sont à l’origine de l’interpellation de 97 trafiquants dont 73 placés sous mandat de dépôt. Ils ont pu en tout sauver 700 victimes de la traite des migrants et des êtres humains courant 2021. Le chef de la Brigade a annoncé que dans les jours à venir, ils envisagent une rénovation du bâtiment qui abrite la Brigade et la construction des cellules de gardes à vue.

Pour le moment, la Brigade est présente à Bamako et compte s’installer sur toute l’étendue du territoire. Des unités couvrent déjà les zones à forte affluence migratoire, les gares et autres. Une mention spéciale d’hommage a été faite à l’endroit de Joseph Doumbia (paix à son âme), ancien directeur de la police judiciaire, récemment décédé, pour ses efforts dans la création de la Brigade et le projet Poc-Mali.

Koureichy Cissé

Mali Tribune

MaliwebDiaspora &Immigration malienne
Les locaux de la Brigade de répression de la traite des migrants et celle des êtres humains (BRTMTH) à l’ACI 2000, a servi de cadre pour la cérémonie de réception de 4 véhicules 4x4 offerts à la Brigade par l’Union européenne. C’était en présence du Commissaire divisionnaire, Mamatou Togola,...