L’Office des produits agricoles du Mali (OPAM) créé par la loi n°7/AN-RM du 13 mars 1965 est décidément abonné aux scandales. En effet, son impéritie à accomplir ses missions fondamentales parait encore claire et pour cause le stockage dans ses magasins des produits alimentaires destinés à la population du nord.

Ces produits pourrissent à force d’être gardés car les conditions de conservation sont mauvaises à commencer par le local de l’OPAM. Pourtant, ils ont été offerts par des partenaires et des particuliers pour être gratuitement distribués dans les régions nord du Mali. Selon une source crédible, un doigt accusateur est pointé sur le ministre de l’action humanitaire, Mamadou Sidibé. Veut-il aborder sa campagne politique avec ces dons? Est-il au service d’un présidentiable? L’OPAM perçoit-il le frais de stockage? Si oui, où va ce fonds? En cette période caniculaire certains de ces produits sont-ils périmés ou avariés? Finissent-ils par être bazardés dans les marchés? Difficile de répondre.

Faut-il rappeler qu’en sus des affres de l’occupation, depuis plusieurs mois le nord de notre pays connait la guerre qui se mène contre les islamo-terroristes par les militaires maliens appuyés par les troupes françaises. Les déplacés et autres sinistrés fuyant cette partie du Mali ont besoin de l’aide particulièrement de la nourriture. Alors on ne peut qu’être offusqué d’apprendre que le ministre de l’action humanitaire fait entasser des tonnes de produits alimentaires dans les magasins de l’OPAM au grand dam des bouches affamées et des ventres creux.

À suivre…

Oumar BAH