Après douze mois de traque des biens supposés mal acquis, la ministre de la Justice du Sénégal, Aminata Touré, a remis mercredi un chèque d’un milliards de FCFA, recouvrés dans le cadre de la traque des biens mal acquis, au ministre du Budget Abdoulaye Daouda Diallo. Cette somme servira à renforcer les moyens des forces de sécurités.

Dans le cadre de la traque des biens mal acquis au Sénégal, la somme d’un milliard de FCFA (1,5 millions d’euros) a pu être récupérée par le gouvernement. Cette traque a conduit plusieurs dignitaires de l’ancien régime en prison dont le célèbre ministre d’Etat Karim Wade et ses plus proches collaborateurs. Mercredi, lors d’une cérémonie, cette somme a été remise au ministre du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, sous forme de chèque par la ministre de la Justice, Aminata Touré, en présence du ministre de l’Intérieur, Pathé Seck. Cette dernière a affirmé que cet argent provenait d’entreprises qui ont accepté de transiger dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Selon les déclarations du ministre, ces agents économiques devaient de l’argent à l’Etat et ont préféré restituer ces fonds pour éviter les poursuites judiciaires.

La garde des sceaux a ajouté que « la bonne gouvernance sert à ramener les fonds publics à leur destination prioritaire et nous comptons persévérer dans cette ligne. Nous ferons le point au fur et mesure que nous enregistrons de succès. Le but c’est de ramener tous les fonds acquis d’une façon douteuse dans les trésors publics », a précisé Mme Touré. Dans son discours à la presse, la ministre a beaucoup insisté pour qu’il y ait de la transparence dans le recouvrement des fonds, grâce à la traque des biens mal acquis qui viserait une centaine de personnes.

Cette somme servira, selon les explications des ministres présents à la conférence, à lutter contre le grand banditisme à Dakar. C’est ainsi que pendant la cérémonie, Mme Touré a annoncé la mise en place de l’Agence nationale de sécurité de proximité dans les prochains jours. « Nous allons créer une agence de sécurité pour le bien être des populations et nous allons aussi créer des emplois. Parce que beaucoup de jeunes seront recrutés dans cette agence de sécurité », a indique Mme Touré.

La traque des biens présumés mal acquis, vise depuis avril 2012 les dignitaires de l’ancien régime du président Abdoulaye Wade. Ce régime libéral, est accusé d’avoir acquis illicitement plus de 3 000 milliards de FCFA. Une dizaine de personnes ont été arrêtées dont l’ex-ministre d’Etat Karim Wade et plus de six anciens ministre sous les coups d’interdiction de sortie du territoire national.