Des renseignements insuffisants sur des produits ou une méconnaissance des règles générales d’hygiène alimentaire peuvent aboutir à de grands risques tout au long de la chaine alimentaire. A l’absence des mesures, diverses maladies peuvent être contractées.

 

 

Fort de ce constat amer, le Regroupement pour la Défense des Consommateurs du Mali(Recoma) a lancé, à la faveur d’une conférence de presse, samedi dernier, une campagne d’information et de sensibilisation intensive à l’ endroit des consommateurs, des pouvoirs publics et des opérateurs économiques sur « le droit à l’information et à l’étiquetage des produits ».

 

 

L’information sur les denrées alimentaires est fondamentale non seulement pour leur manutention et traitement ultérieur, mais aussi pour la santé des consommateurs qui sont à la fin de la chaine alimentaire. Le droit à l’information est l’un des 8 droits fondamentaux du consommateur.

 

Selon le président du RECOMA les produits devraient porter des informations appropriées pour garantir que des renseignements exacts et accessibles soient donnés à l’operateur tout au long de la chaine alimentaire pour lui permettre de manipuler, présenter, stocker et préparer.  Ces renseignements, poursuit-il, accompagnent le produit au long de son cycle de vie et sont portés sous forme d’écriture ou de signes conventionnels.  Ce sont des éléments de l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées. A l’en croire, les consommateurs devraient être suffisamment informés en matière d’hygiènes alimentaires pour être en mesure de comprendre l’importance des renseignements figurant sur les produits, faire un  choix judicieux adapté à leur situation individuelle et enfin d’ empêcher la contamination et la prolifération ou la survie de pathogènes d’origine alimentaire en assurant de bonnes conditions d’entreposage de préparation et d’utilisation.

 

«Sur l’étiquette des produits les  consommateurs doivent veiller sur le nom et l’adresse du fabricant ; le nom du produit ; le contenu ; la date limite de consommation(DLC) ; les conditions de conservations et les instructions d’utilisation », a conclu le président du Recoma, Badou Samounou.

Aliou Touré      

MaliwebDivers
Des renseignements insuffisants sur des produits ou une méconnaissance des règles générales d’hygiène alimentaire peuvent aboutir à de grands risques tout au long de la chaine alimentaire. A l’absence des mesures, diverses maladies peuvent être contractées.     Fort de ce constat amer, le Regroupement pour la Défense des Consommateurs du...