Après Ségou le 8 mars dernier, c’était au tour des bénéficiaires des 40 logements sociaux de la tranche 2009-2010 de Bougouni de se voir remettre officiellement leurs clés. La cérémonie présidée par le ministre du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme, David Sagara, s’est déroulée vendredi en présence des autorités administratives et des représentants de la société civile.

Les 40 logements sociaux de Bougouni sont exclusivement composés de type F3A tôle. Bâti sur une surface de 62,95 m², ce type de logement comprend un salon, deux chambres, un magasin, un couloir, une terrasse couverte et une toilette extérieure. Les 40 logements sont situés sur un site viabilisé d’environ 3 hectares et morcelé en parcelles de 300 m².

Ces logements s’intègrement dans le tissu du programme antérieurement réalisé avec prévision des équipements suivants : un terrain de sport, une mosquée, un espace vert et des réserves pour divers équipements collectifs. Ils offrent un paysage attrayant et verdoyant avec un accès facile à la nouvelle route bitumée reliant Bougouni à Yanfolila. Les 40 logements sociaux de Bougouni participent du programme gouvernemental de construction de 1700 logements sociaux de la tranche 2009-2010.

Le coût total de l’opération est estimé à  662.177.196 Fcfa (hors taxes) sur lesquels le remboursement des bénéficiaires porte sur 330 millions Fcfa représentant à peu près la moitié du coût de l’opération. L’autre moitié est constituée par une subvention de 332 millions Fcfa. Les exonérations fiscales sont estimées à 176,3 millions Fcfa. Le remboursement sans intérêt auquel est astreint le bénéficiaire s’étale sur une période de 25 ans pour des mensualités de 33.500 Fcfa. Ces mensualités comprennent, en plus des frais bancaires de 2000 Fcfa, une garantie contre le risque de décès de 4000 Fcfa par mois.

Avant la remise des clefs, le président de la commission d’attribution des logements sociaux a communiqué les critères qui ont prévalu à l’octroi de ces logements. « Dans le souci du social, nous avons privilégié les veuves, les femmes divorcées et les handicapés.  17 logements, soit plus 42%, ont ainsi été attribués aux femmes », a expliqué Eugène Dakouo.

L’accès au logement est aujourd’hui un problème crucial pour les Maliens en général et en particulier les couches défavorisées, a noté le maire Yaya Togola avant de remercier le gouvernement, au nom de tout la commune urbaine de Bougouni. Les bénéficiaires ont salué l’acquisition de ces logements, apprécié ce geste de solidarité du gouvernement et pris l’engagement de respecter les clauses du contrat.

Le ministre Sagara a réitéré la volonté du gouvernement d’assurer le mieux-être de l’ensemble du peuple malien a travers la satisfaction de l’un de ses besoins prioritaires : le logement.

La construction des 40 logements sociaux de Bougouni a été assurée par l’entreprise « Anna Services » et la viabilisation par l’entreprise de construction Mobile qui a crée 336 emplois directs et de nombreux autres indirects

Kadidia BATHILY

 

SourceL’Essor