La Cour d’assises de Bamako, dans son audience du 3 avril a acquitté Bourama Coulibaly dit Reggae et Mohamed Gaye dit Béré. Ils étaient poursuivis pour vol qualifié et agression sur Sékou Diallo.

Courant novembre 2011, vers 3 heures du matin, Sékou Diallo quittait Banconi Djankinébougou pour se rendre chez lui. Arrivé devant sa porte il gara sa moto pour ouvrir le portail de son domicile. Soudain, il aperçut quatre individus dont trois étaient cagoulés et le quatrième portait une casquette. Celui-ci s’avança vers lui et aspergea son visage de gaz. Il le saisit par le col de sa chemise et éclate une bagarre. Deux vinrent en appui à leur camarade et le quatrième chercha à mettre la moto en marche. La résistance de Sékou Diallo amena l’un des agresseurs à intimer  l’ordre de tirer sur lui. Pour avoir la vie sauve Sékou céda sa mobylette aux bandits. Quelques jours après, il aperçut Bourama Coulibaly qu’il dit avoir reconnu  comme l’un de ses agresseurs.

Selon l’arrêt de renvoi, Bourama Coulibaly a déclaré au Commissariat du 6ème arrondissement qu’il était l’un des voleurs. Par contre, il a déclaré que la moto de Sékou Diallo se trouvait avec Mohamed Gaye, alias Béré.

Devant la Cour d’assises, les accusés ont nié en bloc les faits. Bourama Coulibaly dit Reggae a affirmé qu’il a dénoncé son camarade pour échapper aux sévices corporels que lui faisaient subir les éléments du Commissariat.

Mme Keïta Djéneba Karabenta qui représentait le ministère public a déclaré que les deux jeunes mentaient. Elle s’est basée sur certains de leurs propos, qui selon elle, semblent contradictoires.

Me Djakaridia Djiré, l’avocat commis pour leur défense a soutenu que la police a fait l’enquête dans la précipitation. Il a ajouté que la victime Sékou Diallo, qui est un fonctionnaire de police, a tout simplement désigné ces deux individus puisqu’il connaissait leur passé. En outre, il a déclaré que Sékou Diallo n’est pas apparu pour contribuer à éclairer cette situation. Pire, souligne-t-il, il n’y a aucune preuve démontrant que Reggae et Béré sont les auteurs de l’acte. Il a demandé au président d’acquitter purement et simplement ses clients

Le président, Moussa Oulé Diallo  semble avoir entendu la plaidoirie de l’avocat. Puisqu’il a déclaré que les éléments de preuve retenus contre Bourama Coulibaly et Mohamed Gaye sont insuffisants pour les retenir dans les liens de  l’accusation. Il a ordonné leur acquittement.

Moussa SIDIBE

MaliwebDivers
La Cour d’assises de Bamako, dans son audience du 3 avril a acquitté Bourama Coulibaly dit Reggae et Mohamed Gaye dit Béré. Ils étaient poursuivis pour vol qualifié et agression sur Sékou Diallo. Courant novembre 2011, vers 3 heures du matin, Sékou Diallo quittait Banconi Djankinébougou pour se rendre chez...