Nyèsigiso a tenu à l’escale gourmande sa 25ème  session ordinaire le samedi dernier en présence des membres du conseil d’administration. Le point du jour était d’examiner les rapports d’activités  et les comptes de gestion de l’exercice clos au 31 décembre 2021.

Pour M. Nouhoum Mahamadou Doukouré, président du conseil d’administration de l’Union Nyesigiso, tout d’abord  durant 2021, le partenariat de Nyesigiso s’est renforcé et diversifié avec la signature de convention de financement de deux (2) nouveaux investisseurs à savoir Global Partnerships de Seattle aux USA et Bamboo Capital basé à Nairobi au Kenya, en plus le conseil d’administration a autorisé l’adhésion du réseau Nyesigiso à l’Association Africaine du Crédit Rural et Agricole (AFRACA) dont le siège est à Nairobi. ‘’ Durant  l’exercice 2021, le conseil d’administration a régulièrement suivi l’exécution du plan de travail et les budgets d’activités. Nous pouvons nous réjouir des résultats enregistrés tant dans les caisses qu’à l’Union’’, a-t-il affirmé et ajoute que les principaux indicateurs de portée et de gestion sont en nette progression malgré un environnement d’incertitudes liées à la crise multidimensionnelle que connait  le Mali, le tout exacerbé par les effets pervers de pandémie de la   Covid-19. Toujours pour le président du conseil d’administration le rapport de gestion du conseil d’administration ainsi que les rapports d’activités des autres organes sociaux seront soumis pour examen mais avant il a signalé que Nyesigiso se positionne davantage sur la performance financière et sociale à travers le financement de l’agriculture, des activités génératrices de revenus pour les femmes et des PME/PMI.

Au cours de l’exercice 2021, le président du conseil d’administration a informé que plus d’une dizaine de séances d’éducation financière ont été animée dans les caisses Nyesigiso. Selon le PCA, le défi majeur à relever demeure la mise à niveau conforme à la norme règlementaire des fonds propres de toutes les entités du réseau. ‘’ Ce défi est de taille mais insurmontable. Il suffit que le travail à la base se fasse avec rigueur et intégrité tout en maitrisant les frais généraux en minimisant les charges calculées car le meilleur levier de la capitalisation demeure la rentabilité’’, a-t-il dit.

Pour le directeur général de nyèsigiso, M. Modibo Coulibaly, l’espoir est permis  et les perspectives se fondent sur la relecture des activités économiques au plan national ; l’engagement des caisses du réseau à relever le défi de la capitalisation à travers le meilleur levier qu’est la rentabilité ; la mobilisation des ressources financières à moyen et long terme auprès des partenaires financiers pour booster la production et la digitalisation des opérations de crédit dans les caisses du réseau.

Diak 

Source: L’Informateur

MaliwebEconomie
Nyèsigiso a tenu à l’escale gourmande sa 25ème  session ordinaire le samedi dernier en présence des membres du conseil d’administration. Le point du jour était d’examiner les rapports d’activités  et les comptes de gestion de l’exercice clos au 31 décembre 2021. Pour M. Nouhoum Mahamadou Doukouré, président du conseil d’administration de...