Le Mali encore honoré par un de ses fils bâtisseurs.  Le promoteur de Diabaly Transit, El Hadj Youssouf Touré, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été désigné meilleur promoteur de transit au prestigieux Prix Africain de l’Émergence et du Développement (PAFED) 2021. C’était à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire. Il avait déjà remporté deux autres trophées du genre en 2020 au Rwanda.

Le travail bien est toujours récompensé. Cette phrase sied à la situation du PDG de Diabaly Transit, El Hadj Youssouf Touré, commissionnaire agréé en Douanes, manutention, conciliation, qui enregistre des prix de meilleur promoteur de Transit chaque année.

En effet, M. Youssouf Touré a reçu, le 14 août dernier, le trophée du prestigieux prix africain de l’émergence et du développement (PAFED), à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. C’est le prix du meilleur promoteur de transit qu’il a remporté cette année aussi.  M. Touré a précédemment remporté d’autres trophées du genre. En 2020, il a remporté le Prix africain du développement 2020 à Kigali au Rwanda avec la couronne du meilleur artisan du secteur du transit et toujours. Il avait été désigné meilleur promoteur du transit, une distinction remise au lauréat malien par le Président ivoirien Alassane Dramane Ouattara. Trois consécrations en deux ans qui se partagent une même valeur.

Pour l’heureux gagnant, Youssouf Touré, le Prix de cette année et le prix de l’année passée sont les Prix de l’excellence. Quant à l’excellence, il estime que c’est  le travail bien fait au quotidien. C’est aussi, selon lui, d’être à l’écoute de la clientèle, l’excellence c’est le respect des délais contractuels.

Le personnel de l’entreprise Diabaly Transit salue cette distinction de El Hadj Youssouf Touré. « Fier d’avoir reçu ce Prix, peur de pouvoir continuer sur la même lancée. Dieu merci, aujourd’hui, on a réussi avec les mêmes valeurs de Diabaly Transit », a Lamine Dramé, DGA de Diabaly Transit. Pour sa part, la responsable commerciale, Oumou Dicko a affirmé que son service met l’accent sur le bon relationnel à l’interne. « Le cliché lié au genre n’existe pas ici à Diabaly Transit. Nous avons de bonnes relations de travail et chacun dans le rôle qui lui est dévolu. Et voilà », a-t-elle déclaré. Hamidou Sinaba, Conseiller du PDG Diabaly Transit, lui affirme que ce prix « est synonyme de l’émergence de l’entrepreneuriat malien et c’est un prix qu’on place également sous le signe de l’encouragement de la jeunesse et de tous les opérateurs économiques maliens ». Selon lui, deux prix l’année dernière et un troisième prix cette année, ça ramène directement Diabaly en tant qu’ambassadeur de l’entrepreneuriat malien à l’extérieur.

Pour la responsable commerciale, ces prix doivent davantage renforcer la confiance des clients à Diabaly Transit.

Diabaly respecte les textes du Mali et est toujours en avance quant au paiement des droits des douanes. C’est ce qu’a déclaré Mamadou Diakité, chef transit Diabaly Transit« Généralement, nous sommes toujours en avance avec le paiement au niveau des droits de douanes. Je crois qu’en fonction de cela, on ne peut pas avoir de problème avec les douanes. Quand vous ne payez pas la fin du mois, la douane risque de vous bloquer. Ça n’est jamais arrivé chez nous, jusqu’à présent. J’espère que ça va continuer ainsi », a-t-il laissé entendre.

Youssouf Touré promet de continuer à honorer le Mali comme il le fait depuis des années partout à travers le monde. « Nous sommes toujours décorés à l’extérieur du pays comme à l’intérieur du pays aussi. On est en train de montrer l’image de notre pays à chaque rencontre à laquelle Diabaly a participé à l’étranger, on a toujours parlé de notre pays pour que les bailleurs puissent venir faire des investissements chez nous, en dehors de mon travail », a-t-il rappelé.

Selon son PDG, Diabaly Transit scrute d’autres destinations et les premiers jalons sont posés quand d’autres projets voient déjà le jour : une représentation à Dakar, un bureau en Turquie, une autre boîte à Dubaï et encore. « Diabaly est en train de négocier un contrat avec Turkish. Apparemment, il paraît que leur cargo ne vient pas ici à Bamako. Diabaly est en train de négocier, met une caution sur place pour que le cargo puisse venir avec les marchandises à Bamako. Je suis sur ce travail-là Inch’Allah dans peu de temps, je vais clôturer ce travail pour que les commerçants qui partent pour la Turquie puissent avoir la tranquillité d’envoyer leurs colis à Bamako », a informé Youssouf Touré.

B. Guindo

 

MaliwebEconomieMali actuMalijetmalijet commaliwebMaliweb Malijet Maliactu
Le Mali encore honoré par un de ses fils bâtisseurs.  Le promoteur de Diabaly Transit, El Hadj Youssouf Touré, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été désigné meilleur promoteur de transit au prestigieux Prix Africain de l’Émergence et du Développement (PAFED) 2021. C’était à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire....