Face à la presse, Souleymane Fomba est revenu sur sa nomination et l’arrêt de la justice qui l’a confirmé à la tête de la confédération des coopératives de coton. Cependant, il a confirmé que son but ultime pendant cette transition si on peut le dire est d’organiser les élections dans 6 mois au cours desquelles il ne sera pas candidat. Il s’est ainsi confié à notre rédaction.

 

Quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées depuis votre nomination ?

Des difficultés ? Disons que je n’ai pas encore commencé à travailler encore parce que j’ai été nommé tout juste le 1er septembre et dès le 2 septembre il y a M. Bakary Koné qui a contesté ma nomination. Donc la procédure judiciaire a pris tout le mois de septembre et ce n’est que le vendredi le 8 octobre dernier que la Cour d’appel m’a remis comme mandataire.

Quels sont les moyens dont vous disposez pour convaincre ceux qui contestent votre venue ?

Bon ceux qui contestent ma venue c’est pour leurs dire que moi je ne suis pas venu pour éliminer un candidat. D’abord, moi-même je ne suis pas candidat, je ne veux pas de ce poste-là. Le pays m’a fait l’honneur de venir travailler et j’accomplirai cette mission. Mais en ce qui concerne le poste de président de la confédération, je ne peux être candidat parce que je ne suis pas coopérateur, parce que je ne suis pas cultivateur de coton.

Alors, qu’est-ce qu’on peut attendre de vous à la tête de la confédération ?

Je peux les assurer de ma neutralité, de ma volonté de mener cette mission à bon port. Et s’il plaît à Dieu j’y arriverai et je leur demande de se préparer en tant que candidat pour se présenter aux élections et que le meilleur gagne.

 A.M.C

Source : L’Observatoire

MaliwebEconomie
Face à la presse, Souleymane Fomba est revenu sur sa nomination et l’arrêt de la justice qui l’a confirmé à la tête de la confédération des coopératives de coton. Cependant, il a confirmé que son but ultime pendant cette transition si on peut le dire est d’organiser les élections...