L’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a tenu la 30ème session de son conseil d’administration, le mardi 30 novembre dernier au siège de la Présidence du Conseil d’Administration de l’Agence à Hamdallaye ACI. La cérémonie était placée sous la houlette de la Présidente du Conseil d’Administration, Mme Diarra Aminata Sidibé, en présence du Directeur Général de l’ANAC, M. Oumar Mamadou BA et des Administrateurs. Etaient entre autres, inscrits à l’ordre du jour, le compte-rendu d’activités au 30 septembre 2021 et de l’exécution financière au 30 septembre 2021, le programme d’activités 2022 et le projet de budget 2022.

 

Dans son allocution, la présidente du conseil d’administration a tout d’abord rendu grâce à ALLAH qui a permis la tenue de cette session. En cette veille de nouvel an, elle a adressé aux Administrateurs, à la direction générale et tout le personnel de l’ANAC, ses meilleurs vœux pour l’année 2022 souhaitant que la nouvelle année soit une année de bonheur, de paix et de concorde. Elle a félicité le nouvel administrateur, le secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, monsieur Abdoulaye TOUNKARA, pour la confiance placée en lui par les plus hautes autorités de notre pays. Elle lui a souhaité la bienvenue en l’assurant de son entière disponibilité à œuvrer ensemble avec intégrité et efficacité pour rehausser les performances de l’Agence. Elle a aussi exprimé toute sa gratitude à l’administrateur sortant. Pour la PCA, cette session intervient à un moment où notre pays demeure confronté aux effets d’une crise sécuritaire, sanitaire et institutionnelle ayant des répercussions négatives sur les activités économiques en général et le trafic aérien en particulier. Cependant, par rapport à l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur le secteur, des signes annonciateurs d’une reprise progressive du trafic aérien sont perceptibles, a-t-elle affirmé. Et d’ajouter que cette session qui sera principalement consacrée à l’examen du budget prévisionnel 2022, statuera également sur le compte rendu d’activités et l’état d’exécution du budget au 30 septembre 2021, le programme d’activités de l’exercice 2022 ainsi que diverses préoccupations soumises à l’analyse par la direction générale de l’ANAC. Elle a exprimé sa satisfaction par rapport à l’amélioration constante de la qualité des documents de travail et a félicité la direction et tout le personnel de l’agence pour les efforts déployés. Parlant du compte rendu d’activités et de l’état d’exécution du budget au30 septembre2021, selon elle, les actions ont porté sur le renforcement des mesures de sûreté et de sécurité, le développement des infrastructures aéroportuaires, la formation du personnel et la participation de l’agence à plusieurs réunions au niveau national, sous régional et international. En dépit du contexte difficile, le programme annuel de supervision de la sécurité couvrant l’ensemble des activités d’aviation civile a été mis en œuvre de façon satisfaisante au cours de la période, a-t-elle déclaré. D’après la PCA, au titre de la certification des aéroports, il convient de saluer la réalisation de deux inspections post-certification de l’Aéroport International Président Modibo-KEÏTA-Sénou, dont le certificat a été renouvelé le 25 septembre 2020 pour un délai 03 ans. Concernant le trafic aérien à l’Aéroport International Président Modibo-KEÏTA-Sénou, pour la période de janvier à septembre 2021, les mouvements d’avions ont connu une hausse d’environ 42,2%, tandis que le trafic passager a connu une hausse d’environ 96,6% par rapport à la même période de 2020, a-t-elle renchéri. Avant d’expliquer cette hausse par la reprise des vols commerciaux passagers à destination du Mali suite à la levée des restrictions de vols dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. A ses dires, concernant l’exécution du budget 2021 au 30 septembre, les émissions se chiffrent à 3 398 365 047 FCFA, soit un taux de réalisation de 73% contre 26,81% à la même période en 2020. D’où elle a signalé les recouvrements de recettes ayant connu un taux d’exécution de 78% similaire à celui de 2020 pour la même période. Quant aux dépenses engagées, elles se chiffrent à 2 937 854 612 FCFA, soit un taux de 63% contre 44% à la même période en 2020, a-t-elle rappelé. L’analyse approfondie du rapport d’activités et de l’état d’exécution du budget au 30 septembre 2021, permettra d’apprécier les réalisations effectives, mais également d’évaluer les contraintes majeures à la mise en œuvre des activités programmées, a-t-elle affirmé. Quant au programme d’activités 2022, ajoute-t-elle, il s’inscrit parfaitement dans le cadre des objectifs spécifiques de la politique nationale de l’aviation civile, à savoir, garantir un niveau de sécurité et de sûreté conformes aux normes de l’OACI, faire de l’aéroport international président Modibo KEÏTA-Sénou, une plaque tournante (Hub) et de certains aéroports intérieurs, des centres de transit et faire du transport aérien un facteur essentiel de désenclavement et de développement économique et social. Aux dires de la PCA, le projet de budget 2022 se chiffre en recettes et en dépenses à la somme de 6 634 604 427 FCFA, soit une hausse de 43,19% par rapport au budget 2021. Il a été élaboré sur la base d’un taux de croissance de 10% du trafic passager à l’AIPMK-S en 2022, a-t-elle poursuivi. Au titre des recettes, on constate que les ressources propres de l’ANAC représentent plus de 96% du budget total, contre 04% pour les subventions et concours financiers. La subvention de l’Etat se chiffre à 236 550 000 FCFA en 2022, a-t-elle précisé. Et de clarifier que concernant les dépenses, on note une augmentation des charges de fonctionnement de 12,99% pendant que les dépenses d’investissement sont en hausse de 51,43 par rapport au budget 2021.

En matière d’investissements, les efforts en vue de renforcer nos plateformes aéroportuaires seront poursuivis tant en ce qui concerne la réhabilitation des aéroports régionaux qu’en termes d’acquisition d’équipements de sûreté conformes aux normes internationales, a-t-elle laissé entendre. Elle indiquera que d’importants projets d’études sont prévus en 2022, notamment, les études techniques pour la mise en norme du parking provisoire et d’une bretelle parallèle à la piste de l’AIPMK-S, les études pour la réalisation du schéma directeur des infrastructures aéronautiques et les études pour la restructuration du secteur aéronautique. Dans le cadre de l’examen du programme d’activités et du projet de budget 2022, elle a engagé les administrateurs à une analyse sans complaisance des allocations budgétaires afin d’assurer un développement harmonieux du secteur aéronautique à travers des investissements innovants.

Au nom du conseil d’administration, elle a invité la direction et les partenaires sociaux à privilégier le dialogue social et à œuvrer en permanence pour la restauration d’un climat social apaisé. En les invitant à un débat franc et constructif, elle a déclaré ouverts les travaux de la 30ème Session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile.

Par ailleurs, signalons que l’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a pour mission de participer à l’élaboration des éléments de la politique nationale en matière d’aviation civile et d’en assurer la mise en œuvre et le suivi. A ce titre, elle est chargée de participer à l’élaboration de la réglementation de l’aviation civile conformément aux normes de l’OACI et aux dispositions communautaires et suivre l’application de cette réglementation ; Contrôler l’application des règles de sécurité et de sûreté de l’aviation civile, planifier, coordonner et superviser l’ensemble des activités de l’aviation civile, superviser les services de la navigation aérienne, élaborer, mettre en œuvre et suivre la politique en matière de formation en aéronautique.

En termes de conformité, il faut souligner que depuis décembre 2015, le Mali, dans le peloton de tête en Afrique, justifie d’un taux de conformité aux normes de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) de 74% contre une moyenne mondiale qui tournait autour de 62%. A cet effet, une distinction avait été décernée par le Président du Conseil de l’OACI aux autorités maliennes à la 39ème Assemblée de l’OACI à Montréal. L’Aéroport International Président Modibo Keita- Sénou (AIPMK-S) certifié par l’ANAC conformément aux standards internationaux de l’OACI le 05 octobre 2017 fait partie des 8 premiers aéroports principaux certifiés en Afrique.

SourceLA DECOUVERTE

MaliwebEconomie
L’Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC) a tenu la 30ème session de son conseil d’administration, le mardi 30 novembre dernier au siège de la Présidence du Conseil d’Administration de l’Agence à Hamdallaye ACI. La cérémonie était placée sous la houlette de la Présidente du Conseil d’Administration, Mme Diarra Aminata...