Selon un document signé de l’Agence nationale de l’aviation civile du Mali, Air France a renégocié la reprise de ses vols sur Bamako, avec l’accord des autorités maliennes. L’authenticité du document datée du 13 janvier 2022 n’a pas fait l’objet de démenti.

 

La compagnie française Air-France a jugé bon de renégocier ses heures de vol entre la capitale française et la capitale malienne.

Pour contourner les sanctions de la CEDEAO, Air-France opèrera désormais des vols directs en aller-retour entre la capitale française et Bamako.

Les vols avec escale à Ouaga ou Abidjan ou encore Dakar sont exclus des plans de vols de Air-France le temps que la CEDEAO lève ses sanctions. La ligne Paris-Bamako est l’une des plus lucratives du groupe Air-France KLM en direction de l’Afrique, selon de nombreux observateurs.

Les commentaires vont bon train notamment sur les réseaux sociaux après la diffusion du document de l’aviation civile malienne.

« Pendant que Air Côte d’Ivoire, Air Sénégal et Air Burkina, en bons toutous du colon, ont fermé leurs dessertes du Mali et perdent leur chiffre d’affaire, Air France a renégocié chap chap la reprise de ses vols sur Bamako…« , a commenté Nathalie Yamb, femme politique, activiste et militante suisso-camerounaise installée en Côte d’Ivoire.

Source: Burkina24.com

MaliwebCommuniqué de presseEconomieMalijet
Selon un document signé de l’Agence nationale de l’aviation civile du Mali, Air France a renégocié la reprise de ses vols sur Bamako, avec l’accord des autorités maliennes. L’authenticité du document datée du 13 janvier 2022 n’a pas fait l’objet de démenti.   La compagnie française Air-France a jugé bon de...