Le comité syndical de la Banque internationale pour le Mali (BIM-S.A) a entamé une grève de 72 heures reconductible le mercredi. Dans un mémorandum adressé au secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers et commerces du Mali (Synabef), le comité syndical de la BIM a expliqué que c’est pour stopper les récrives du Directeur général dont la finalité est un licenciement économique qu’il observe cette grève. Quatre points majeurs sont inscrits dans sa doléance soumise aux plus hautes autorités.

72 heures reconductibles le mercredi. C’est le mot d’ordre de grève entamé par le comité syndical de la BIM-S.A pour contraindre son Directeur général au respect de ses propres engagements pris dans le procès-verbal de conciliation  signé sous la houlette de la Direction nationale du travail le 29 juillet 2022 pour empêcher le préavis de grève du 19 juillet 2022. Un évènement dont l’importance et les enjeux ont permis d’associer la Direction nationale du travail à la signature du protocole. Mais malgré tout, la Direction de la BIM ne manifeste aucune volonté de respecter ses engagements conformément au code du travail du Mali, selon le comité syndical. Il s’agit, entre autres, du départ des expatriés ayant atteint la limite légale ; l’arrêt du processus de fermeture des agences ; l’intégration du 1er lot des intérimaires ; ainsi que les garanties sur la reprise de l’activité normale de crédits à la clientèle et les autres activités génératrices de Produit Net Bancaire (PNB), conditions sine qua non du développement de la banque et son refus de se conformer au code du travail du Mali. Il estime que ce manque de volonté du directeur général qui n’est qu’un refus est une manifestation du  mépris pour le personnel et l’émergence de la BIM. « Devant ce refus de la Direction générale, son mépris pour les lois du pays et du personnel de la banque, nous avons été obligé d’observer le mot d’ordre de grève pour exiger le respect de tous les engagements », a-t-il précisé dans le mémorandum adressé au secrétaire général du Synabef. Aussi,  le comité syndical a-t-il manifesté son inquiétude face à la dégradation de la situation de la BIM en générale « aussi, le personnel de la BIM-SA s’inquiète aujourd’hui pour ses emplois, vu la détérioration des chiffres de la banque et le manque de perspective et d’orientation claires. Nous assistons à la fermeture de milliers de comptes (3000 depuis janvier 2021), la fermeture des agences sous le prétexte qu’elles ne sont pas rentables, en violation des accords entre la Direction et le comité syndical sur ce sujet important de la vie de la banque », note expressément ce mémorandum.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

MaliwebEconomie
Le comité syndical de la Banque internationale pour le Mali (BIM-S.A) a entamé une grève de 72 heures reconductible le mercredi. Dans un mémorandum adressé au secrétaire général du Syndicat national des banques, assurances, établissements financiers et commerces du Mali (Synabef), le comité syndical de la BIM a expliqué...