La Bourse de sous-traitance et partenariat du Mali (BSTP-Mali) a relancé ses activités en organisant une journée, jeudi denier au siège du Conseil national du patronat (CNPM). Toutou Kanté du CNPM a présidé l’ouverture de la rencontre. C’était en présence du directeur de la BSTP-Mali, Ibrahima Koïta.

 

L’objectif de cette journée était d’informer les partenaires (secteur privé, entreprises adhérentes, service public, partenaires techniques et financiers et les universitaires) de la reprise des activités de la BSTP-Mali qui est un centre technique d’information, de formation et de mise en relation entre les grandes entreprises (donneur d’ordre) et les Petites et moyennes entreprises (sous-traitants). «Depuis un certain temps, la Bourse est un peu en stand-by, donc on veut relancer, redynamiser les activités. C’est pour cela que nous avons convié tous nos partenaires pour partager avec eux les difficultés que nous avons rencontrées dans le temps, comment y remédier et quelles sont les perspectives pour que la Boursejoue pleinement sa mission», a expliqué Ibrahima Koïta.

Les avantages de la Bourse pour les entreprises, le secteur privé, l’État et les partenaires techniques et financiers sont bien connus, a introduit Toutou Kanté.Par exemple, pour le secteur privé, la Bourse permet d’avoir des informations sur les opportunités d’affaires dans les différents secteurs de l’économie, le développement de la sous-traitance et du partenariat interentreprises, le développement du potentiel des entreprises existantes et la création de nouvelles entreprises. Pour l’État, la Bourse favorise l’accroissement de la contribution des entreprises à l’économie nationale, la modernisation des secteurs de l’économie, le renforcement du partenariat public-privé.

Mise en place pour promouvoir ces activités-là, la BSTP-Mali n’a pas pu, à ce jour, atteindre les résultats escomptés. Depuis sa création en juillet 2011, la structure est intégralement prise en charge par le CNPM malgré de multiples démarches auprès des autorités compétentes, a fait savoir Toutou Kanté.

Le projet de création da la Bourse au Mali a été engagé par le CNPM, en collaboration avec le Bureau international du travail (BIT). Objectif : mieux accompagner les entreprises locales à s’insérer avantageusement dans l’environnement économique national, régional et mondial.

Amadou

GUÉGUÉRÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebEconomie
La Bourse de sous-traitance et partenariat du Mali (BSTP-Mali) a relancé ses activités en organisant une journée, jeudi denier au siège du Conseil national du patronat (CNPM). Toutou Kanté du CNPM a présidé l’ouverture de la rencontre. C’était en présence du directeur de la BSTP-Mali, Ibrahima Koïta.   L’objectif de cette...