Le président directeur général de la compagnie malienne des textiles (CMDT) Dr embélé, accompagné d’une forte délégation a effectué une visite de terrain du 31 octobre au 2 novembre 2021. Une visite qui permet au PDG de la CMDT de s’enquérir de l’état de la production de cette campagne mais aussi des dispositions prises pour l’égrenage.

La visite du PDG et de sa délégation a débuté le lundi dernier dans les zones de production agricole (ZPA) de Bla principalement dans la division de San. Ici 17 ZPA dont Touma B avec ces 15 coopératives de production assurent la production du coton. Dans cette zone, les 114 producteurs de coton ont tous effectué la culture du coton. A Bla le chef de secteur Mohammed Traoré rassure les visiteurs de la bonne tenue de l’hivernage. Selon lui, 140 tonnes de coton graine sont disponibles, soit plus d’une tonne à l’hectare. A ses dires 31 producteurs n’ont pas fait encore leur récolte ce qui permettra d’atteindre plus de 160 tonnes de coton graine dans cette zone cette année.

Le PDG de la CMDT Nango Dembélé a participé à la récolte dans certains champs et certains marchés de coton.

A Koutiala, la délégation a visité quatre usines d’unités industrielles d’égrenages de coton qui sont déjà en marche. Elle a également visité l’Office de classement de coton (OCC), un laboratoire dont la fonction est de déterminer la qualité des fibres du coton après l’égrenage.

L’optimisme de taille

C’est avec un sentiment de satisfaction que le PDG de la CMDT Nango Dembélé a conclu la visite de Koutiala. Il se dit heureux de la reprise des activités de production de coton conformément à la volonté des autorités de la transition. « Tout ce que nous avons vu aujourd’hui, nous donne de l’espoir pour cette campagne. Raison pour laquelle, j’ai décidé de sortir pour venir voir sur le terrain, d’assister aux récoltes et le démarrage de l’égrenage. Cette sortie me permettra de comprendre la réalité qui se passe actuellement sur le terrain en terme d’égrenage et de commercialisation du coton », a laissé entendre Dr Nango Dembélé. Des dispositions seront prises pour une meilleure commercialisation a rassuré le PDG.

« Aujourd’hui, nous avons pratiquement bouclé les besoins de financement de la présente campagne. Il nous reste à affiner l’outil industriel pour nous assurer un bon début de d’égrenages et une bonne commercialisation tant au niveau du producteur qu’à l’exportation. Je reste optimiste pour cette campagne qui semble être un grand succès.  Nous allons battre le record de la CMDT cette année », a martelé Dr Nango Dembélé.

L’assurance des producteurs de coton

 Contrairement aux allégations qui circulent sur les carneaux de communication le coton relatif aux refus des paysans de mettre le coton à la disposition de la CMDT, la visite du PDG de la CMDT a enlevé toute équivoque.  Les paysans et les responsables de la CMDT avaient effectué une rencontre à Koutiala dernièrement. A la suite de cette rencontre, les paysans avaient donné l’assurance de remettre le coton à la disposition de la CMDT.

« Je crois que les paysans ont pris leurs responsabilités, ils sont des patriotes et ils savent ce qu’ils doivent faire pour ce pays. Nous n’avions aucun souci et aucune inquiétude par rapport à cela. Nous poursuivons notre travail calmement et surement », a laissé entendre Dr Nango Dembélé. Poursuivant il avait fait un rappel sur les dispositions prises par le gouvernement pour une meilleure campagne agricole. Ces dispositions vont de la subvention de l’engrais et la fixation du prix du Kg du coton graine à 280cfa.toute chose qui avait galvanisé les producteurs.

Par rapport à l’égrenage l’administrateur général de la filiale Nord-Est, Oumar Diakité rassure car la campagne d’égrenage a même débuté dans certaines zones. « À l’heure où nous sommes, toutes les six (6) usines de d’égrenage ont démarré. Aujourd’hui nous sommes à 11000 tonnes d’entrée de cotons graines et environ 10000 tonnes déjà égrenés », a-t- il indiqué.

Oumar Diakité a également précisé que pour cette campagne à cause des aléas du climat, nous n’avons pu faire que 90% de ces 225 000, depuis le semis on a manqué 25 000. Maintenant avec le comptage et les contrôles statistiques, nous avons arrêté officiellement 185 700 tonnes avec plus 1 tonne à l’hectare. Cela faisait trois ans que nous n’avions pas une tonne à l’hectare, cette année on a prévu 1,7 tonne à l’hectare », en a fait croire Oumar Diakité.

Au regard de ce qui est constaté, l’on peut dire que la moisson s’annonce bonne et les producteurs ambitionnent à ce que le Mali retrouve sa place de leader dans la production du coton.

Bissidi Simpara

Source: La Sirène

MaliwebEconomieEconomie malienne
Le président directeur général de la compagnie malienne des textiles (CMDT) Dr embélé, accompagné d’une forte délégation a effectué une visite de terrain du 31 octobre au 2 novembre 2021. Une visite qui permet au PDG de la CMDT de s’enquérir de l’état de la production de cette campagne...