Pourtant, l’heure est à la vulgarisation de cette monnaie. Pour bon nombre d’acteurs du secteur, l’entrepreneuriat numérique est la nouvelle tendance à laquelle le monde va se conformer. Désormais, on peut compter sur ce nouvel écosystème à savoir la Blockchain. En effet, les crypto-monnaies présentent d’énormes opportunités, d’où la nécessité de se former.

 

Dans l’objectif de former la masse, NLVI organise un Grand séminaire inédit sur le trading des crypto-monnaies à Bamako au Mali. Il s’agit d’un programme varié qui allie théorie et pratique. On peut citer entre autres, une grande présentation gratuite du concept de la Blockchain et des crypto-monnaies, une grande formation détaillée sur le trading des crypto-monnaies. Ainsi, la formation en question aura lieu du 31 Octobre au 6 Novembre 2021. Question : le Mali est-il dans la dynamique de monnaie numérique ? C’est bien la question que l’on est en droit de se poser au regard des appels incessants en faveur de l’introduction de la  crypto-monnaie.

Pourquoi une préférence pour cette transaction numérique ? Il faut dire que la cryptomonnaie, dite aussi cryptoactif, cryptodevise, monnaie cryptographique ou encore cybermonnaie, est une monnaie numérique émise de pair à pair (actif numérique), sans nécessité de banque centrale, utilisable au moyen d’un réseau informatique décentralisé. Elle utilise des technologies de cryptographie et associe l’utilisateur aux processus d’émission et de règlement des transactions. Au 9 mai 2021, selon CoinMarketCap, il existe 5 023 cryptoactifs, ou cryptomonnaies, pour une valeur de 2 031 milliards d’euros. Fort des avantages considérables qu’offre cette monnaie, des personnalités et non les moindres en Afrique et particulièrement au Mali plaident pour sa légalisation. C’est ainsi que depuis quelques jours, Aboubacar Sidick Fomba, membre du CNT fait référence à cette monnaie numérique.

Sur sa page facebook, il annonce avoir déposé sur la table du CNT 5 propositions de loi dont celle portant ‘’création de la monnaie cryptographique et de la banque centrale nationale en République du Mali’’. Selon lui, ‘’la banque centrale nationale sera  l’institution émettrice et de gestion de la monnaie et la seule autorité à émettre et à gérer’’. Sur sa faisabilité, M. Fomba a indiqué en substance que  ‘’la monnaie cryptographique qui est une monnaie numérique sera garantie par l’or ‘’. Dans la foulée, il a annoncé également une autre ‘’loi portant loi de nationalisation d’exploration, de la production et de l’exportation du Mali’’. Pourquoi faire ? A l’en croire, ‘’cette loi permettra au Mali de bénéficier de 50% des productions de l’or en nature  et de permettre à la banque centrale nationale du Mali d’être la seule banque autorisé à faire l’exportation de l’or du Mali.  Le raffinage ne s’effectuera qu’au Mali’’. Est-ce possible d’avoir une monnaie numérique au Mali ? Ce que l’on sait, ce débat intervient à un moment où il y a de fort rejet de certaines monnaies comme le francs FCFA.

H. Sow

Source : L’Observatoire

MaliwebEconomie
Pourtant, l’heure est à la vulgarisation de cette monnaie. Pour bon nombre d’acteurs du secteur, l’entrepreneuriat numérique est la nouvelle tendance à laquelle le monde va se conformer. Désormais, on peut compter sur ce nouvel écosystème à savoir la Blockchain. En effet, les crypto-monnaies présentent d’énormes opportunités, d’où la...