» » » Du Mali à Dubaï : commerce illégal de l’or en plein essor

Du Mali à Dubaï : commerce illégal de l’or en plein essor

Le commerce lucratif de l’or en Afrique de l’Ouest a un côté sombre et coûteux. Les divergences dans les données sur la production et le commerce de l’or entre le Mali et Dubaï aux Émirats arabes unis (EAU) révèlent un commerce illégal massif, en particulier dans le secteur minier artisanal. Ces transactions illicites non seulement privent les pays d’Afrique de l’Ouest de milliards de dollars, mais alimentent les conflits en finançant l’extrémisme violent.

La hausse des prix mondiaux de l’or a suscité un intérêt considérable pour l’extraction du métal de la part des investisseurs locaux et internationaux, en particulier dans les petites exploitations minières rurales. Le Mali est le troisième exportateur d’or d’Afrique et environ un tiers de sa production totale provient de l’exploitation minière artisanale. En 2016, le pays a exporté 67 tonnes d’or d’une valeur de 2,2 milliards de dollars américains. De ce volume, 46,9 tonnes ont été extraites par des producteurs industriels, les 20,1 tonnes restantes étant extraites par des moyens artisanaux.

Mais bien que les Émirats arabes unis aient importé 1,52 milliard de dollars d’or du Mali en 2016, Bamako n’a enregistré que 216 millions de dollars d’exportations. De même, en 2014, le Mali a déclaré une production d’or de 45,8 tonnes contre une importation des EAU en provenance du Mali de 59,9 tonnes.

Le Mali ne taxe que les 50 premiers kg d’or exportés par mois, incitant les contrebandiers d’or à expédier le métal du Mali pour un important allégement fiscal. Cela fait du pays un aimant pour le commerce illégal de l’or en Afrique de l’Ouest, qui manque d’un cadre régional de coordination fiscale.

On estime que 80 % de l’or artisanal de la chaîne d’approvisionnement du Mali est produit au Sénégal. La porosité des frontières, la proximité géographique, les affinités ethniques transfrontalières, les itinéraires plus sûrs à travers les points d’entrée illégaux et les années d’instabilité au Mali facilitent le commerce illicite. Et bien que les autorités douanières sénégalaises exigent que les commerçants d’or fournissent un certificat officiel d’analyse de la pureté de l’or, la plupart des commerçants locaux s’appuient sur des transactions informelles et produisent rarement de tels documents.

Le Mali est également utilisé comme passerelle vers les marchés de l’or des EAU par ses voisins et au-delà. La Libye et le Venezuela ont récemment utilisé le Mali comme plate-forme pour exporter illégalement leur or vers Dubaï. En 2020, le trafic d’or vers le Mali aurait rapporté environ 1 milliard de dollars américains au gouvernement de Nicolás Maduro au Venezuela.

Des groupes armés et des terroristes en Afrique utilisent également le commerce illégal de l’or avec Dubaï pour financer leurs activités, a déclaré un expert anonyme du commerce de l’or en Afrique au projet ENACT. En 2021, deux groupes terroristes se sont livrés une bataille acharnée pour contrôler les sites d’extraction d’or dans la région malienne du Gourma. Et la société suisse Valcambi s’est approvisionnée en quantités importantes de métal auprès de Kaloti, une fonderie d’or de Dubaï, qui était probablement liée à des groupes armés au Soudan en 2012.

L’or échangé illégalement entre le Mali et Dubaï est acheminé par des passeurs transportant en moyenne 10 kg par voyage. Les vols entre le Mali et Dubaï coûtent environ 500 dollars américains, soit l’équivalent d’environ 10 à 12 g d’or, ce qui rend un seul voyage rentable. Certains trafiquants transportent jusqu’à 40 kg d’or vers Dubaï chaque semaine. Ceci est facilité par le personnel aéroportuaire corrompu, comme les douaniers et les autorités policières de Bamako.

extrait de:  ISS ( Institute for Security Studies )

Source: intellivoire

MaliwebEconomieEconomie malienne
Le commerce lucratif de l’or en Afrique de l’Ouest a un côté sombre et coûteux. Les divergences dans les données sur la production et le commerce de l’or entre le Mali et Dubaï aux Émirats arabes unis (EAU) révèlent un commerce illégal massif, en particulier dans le secteur minier...
Maliwebmali maliweb maliactu malijet com mali actu news ortm direct live infos2022 Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct