Intitulé ‘’Economie scientifique : L’autopsie d’une économie malade de sa monnaie et de son empirisme, Dr. Lamine Keita dépose sa 9ème œuvre pour enrichir les débats sur l’Economie et le Franc CFA en Afrique de l’Ouest. Le samedi 4 septembre, c’est à la faculté des Sciences économiques et de Gestion (Fesg) qu’a eu lieu le lancement de ce livre à l’amphithéâtre préfabriqué.

Pendant toute la matinée, Dr. Lamine Keita et ses collègues,  Dr. Abdoul Karim Diamouténé, Dr. Cheick Mbaye et autres étaient face à la presse pour expliquer le contenu du livre qui fait son 9ème ouvrage. Dans le livre, selon Dr. Abdoul Karim, l’auteur parle des expériences d’utilisation de la monnaie dans l’empire du Mali, l’Egypte ancien et l’Europe au Moyen-âge. Il fait aussi référence au cas du Mali des années 1983-1984 où le Mali passe du Franc malien au Franc CFA et comment le passage a eu lieu. Et par la suite, il aborde aussi la dévaluation de 1994. Une dévaluation qui, pour lui, n’est que pure arnaque par nos ex-colonisateurs.

A l’en croire, cette dévaluation a causé une perte énorme d’environ 50 % des richesses des pays membres de la Cédéao.  Sur cette même question, l’auteur affirme que la dévaluation de 1994, a coûté environ 223 milliards de F CFA aux pays membres de l’Uémoa avant de préciser que la dévaluation est différente de la diminution des poids et mesures.

Parmi ceux qui ont lu l’ouvrage, plusieurs ont témoigné que le livre fait l’étalage d’une expérience clairement avérée et surtout par son originalité et sa  démarche méthodologique. Le livre met l’accent sur  la théorie de la mesure, de la valeur et du pouvoir dont la non-maitrise constituerait une véritable contrainte sur le développement de nos pays, surtout les pays qui utilisent le F CFA, a expliqué Dr. Diamouténé.

Une matinée riche en commentaire sur le Franc CFA et son utilisation en Afrique. Les conférenciers ont révélé que les populations utilisatrices de cette monnaie se trouveront exposés aux mêmes pratiques. A leurs dires, des manipulations opérées à partir de l’Ecu dont la France seule a  le secret. « En 1983-84 la France et le Mali ont fait fonctionner ensemble au Mali. Le FCFA signe de 0,02 Franc Français et le Franc Malien (FM) signe de 0,01 FF en entendant de faire remplacer définitivement  le Franc malien par le F CFA. Ainsi avec le F CFA apporté par la France, la population a été par 2 unités de signe monétaire 0,01de FF pour montrer que les valeurs échangées, entre l’autorité monétaire et la population sont identiques et égales à la valeur de 0,01 FF », a démontré l’auteur qui dénonce la pratique du CFA en Afrique.

Aly DIABATÉ

(stagiaire)

Source: Mali Tribune

MaliwebEconomie
Intitulé ‘’Economie scientifique : L’autopsie d’une économie malade de sa monnaie et de son empirisme, Dr. Lamine Keita dépose sa 9ème œuvre pour enrichir les débats sur l’Economie et le Franc CFA en Afrique de l’Ouest. Le samedi 4 septembre, c’est à la faculté des Sciences économiques et de Gestion (Fesg)...