Avec un taux d’exécution de 80%, le chantier de la nouvelle centrale thermique de Sirakoro avance à grands pas et devrait être mis en service avant mars 2022, a assuré le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau. Lamine Seydou Traoré qui intervenait jeudi dernier lors d’une visite de terrain sur ledit site, était accompagné du directeur général de l’Énergie du Mali (EDM-S.A), Oumar B. Diarra.

 

La capacité de production de ce joyau, estimée à 100 mégawatts, équivaut à la production d’électricité fournie par la Côte d’Ivoire, a expliqué le ministre Lamine Seydou Traoré.

Il a, par la même occasion, réceptionné quatre nouvelles machines, sur les huit prévues. Selon le ministre, chacune de ces groupes peut fournir 14 mégawatts soit un total de 56 MW.

«Avec ces 100 mégawatts garantis, nous tiendrons notre promesse de faire en sorte que la fourniture du service public de l’électricité puisse s’améliorer et mettre les Maliens, de façon générale, à l’abris des délestages intempestifs», a-t-il assuré.

En la matière, a précisé le ministre en charge de l’Énergie, cette production permettra d’améliorer la chaîne de distribution et diminuer le problème de location d’équipement pendant la période de forte chaleur. Lamine Seydou Traoré a adressé ses remerciements au président de la Transition et au gouvernement pour la confiance placée en sa personne, lui permettant de poursuivre les chantiers en cours.

Il faut rappeler que c’est dans le souci d’une gestion efficiente et durable de la croissance de la demande électrique (10 à 15 % par an) que la construction de la nouvelle centrale thermique de Sirakoro a été initiée par le gouvernement. Cette infrastructure d’une capacité de 100 mégawatts, financée par la Banque islamique de développement (Bid) à hauteur de 100 milliards de Fcfa, permettra de mieux faire face à la demande de 2022 et de minimiser les risques de délestages.

Anne Marie KÉITA

Source : L’ESSOR

MaliwebEconomie
Avec un taux d’exécution de 80%, le chantier de la nouvelle centrale thermique de Sirakoro avance à grands pas et devrait être mis en service avant mars 2022, a assuré le ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Eau. Lamine Seydou Traoré qui intervenait jeudi dernier lors d’une visite...