C’est un sportif qui préside désormais aux destinées de la société Energie du Mali-SA (EDM-SA). Le vice-président de la Fédération malienne de tennis (FMT), Oumar Diarra, puisqu’il s’agit de lui, a été, en effet, nommé directeur général de la société le lundi 23 novembre dernier par le conseil d’administration. Avant d’être élu à la vice-présidence du bureau fédéral, Oumar Diarra, pratiquant de tennis, avait d’abord occupé le poste de trésorier général de l’instance dirigeante du tennis national.

C’est dire que le nouveau patron d’EDM-SA est bien connu dans le monde du sport du pays, en général et celui de la petite balle, en particulier. Mais si Barou, comme l’appellent familièrement ses proches et collaborateurs, est bien connu du monde sportif, sur le plan professionnel, on peut dire que l’homme fait également partie des cadres les plus connus d’EDM-SA où il travaille depuis une trentaine d’années. De simple agent, à la section trésorerie, en passant par le poste de directeur financier et comptable (DFC), à celui de contrôleur financier et de conseiller du directeur général, le quinquagénaire (il vient juste de souffler ses cinquante bougies) a gravi tous les échelons à la société Energie du Mali-SA.

Le natif de Koutiala est titulaire d’un DEA en économie, spécialité finances et crédits obtenu à l’Institut national d’économie d’Odessa en Ukraine et a également fait des études en France, notamment à Paris où il décrochera son diplôme de troisième cycle, spécialité finances d’entreprises à l’Institut d’administration des entreprises (IAE) et à Marseille au Centre d’études financières, économiques et bancaires.

S’ajoutent à ce cursus universitaire des spécialisations et des renforcements de capacités dans les instituts et structures de renommée internationale notamment au Centre africain d’études supérieures en gestion (CESAG) de Dakar, à CAPGEMINI de Paris sur «l’art du management et au Maroc sur le thème «Implications pratiques des normes IAS/IFARS. Les défis qui attendent Oumar Diarra peuvent être résumés en trois grands points : la maîtrise des charges de la société, la lutte contre la fraude et la production de l’énergie à moindre coût. Sur le troisième point, indique le nouveau directeur général d’EDM-SA « la solution réside dans l’accélération de la mise en œuvre d’investissements structurants dans le solaire et l’hydraulique.

EDM-SA est à la croisée des chemins, la société doit faire face à des défis multiformes, tant sur le plan technique que sur le plan financier», souligne le nouveau directeur général, avant de renchérir : «La solution pour surmonter ces défis est l’engagement de tous et la rigueur dans la gestion. Je ne ménagerai aucun effort et aucun sacrifice pour mériter la confiance placée en ma modeste personne». Et pour atteindre ces objectifs, Barou prône «l’entente, la cohésion et le rassemblement au sein de l’entreprise».

La modernisation et la digitalisation font également partie des priorités du nouveau directeur général d’EDM-SA. Oumar Diarra dira que ces chantiers ont été lancés par son prédécesseur Boubacar Keïta et permettront à la société « d’assurer un service de qualité pour les clients et de ramener nos pertes techniques à des niveaux standard acceptables». «Mais, prévient Oumar Diarra, tout cela ne sera possible que dans un climat serein avec un personnel motivé et mobilisé autour de notre projet commun qu’est EDM-SA».

Souleymane B. TOUNKARA
Avec la CC-D’EDM-SA

Source: L’Essor

MaliwebEconomie
C’est un sportif qui préside désormais aux destinées de la société Energie du Mali-SA (EDM-SA). Le vice-président de la Fédération malienne de tennis (FMT), Oumar Diarra, puisqu’il s’agit de lui, a été, en effet, nommé directeur général de la société le lundi 23 novembre dernier par le conseil d’administration....