La forte croissance démographique et l’urbanisation galopante ont conduit les pays membres de l’espace UEMOA à revoir leur politique énergétique afin de rendre adéquat l’offre et la demande en matière énergétique.

 

L’application des textes portant sur l’étiquetage énergétique des appareils électroménagers et des lampes électriques passe par la connaissance de ces textes par les acteurs. C’est dans ce cadre que le Comité National de Tutelle et de Suivi (CNTS) Mali en collaboration avec l’UEMOA a organisé un atelier national de vulgarisation des directives de l’UEMOA relatives à l’efficacité énergétique au Mali. L’ex CRES de Badalabougou a servi de cadre à la tenue dudit atelier, les 22 et 23 Novembre dernier.

L’objectif recherché est de faciliter l’appropriation desdits textes par les principaux acteurs à travers des échanges, en faisant ressortir dans un premier temps, les rôles et responsabilités des acteurs nationaux et sur les dispositions pratiques d’opérationnalisation de la surveillance et des vérifications de conformité dans le contexte des deux directives. Dans un second temps, prendre les dispositions fondamentales des deux directives, pour que les étiquettes énergétiques soient des critères de choix dans la sélection d’équipements électriques et que les pratiques de construction intègrent les mesures d’efficacité énergétiques.

Tout en se félicitant de la tenue du présent atelier, le 1er Vice-président du CNTS Mali dira que l’étiquetage énergétique est une exigence de l’UEMOA à ses pays membres. Notre pays ne fait pas exception d’où la tenue du présent atelier.

Famakan Kamissoko a rappelé que l’adoption des deux directives relatives à l’efficacité énergétique par le Conseil des Ministres des Etats membres le 26 juin 2020 vise à inciter les distributeurs et producteurs à mettre sur le marché commun de l’UEMOA des lampes et appareils électroménagers moins énergivores, amener les architectes, urbanistes, ingénieurs, maitres d’ouvrages et utilisateurs finaux à appliquer les mesures d’efficacité énergétiques dans les bâtiments. Cela passe par la sensibilisation des organismes nationaux de normalisation et les différents ministères à prendre en compte les normes énergétiques sur nos marchés. L’encouragement des importateurs et vendeurs à offrir des produits de plus en plus performants fait également partie des de ce programme, a dit en substance le 1er Vice-président du CNTS Mali.

Cet atelier a vu la participation de tous les acteurs intervenant dans l’énergie. La finalité recherchée étant d’impliquer chaque acteur à quelque niveau que ce soit, de s’impliquer dans la vulgarisation desdites directives relatives à l’efficacité énergétique.

Hassana Kanambaye

Source : L’Observatoire

MaliwebEconomie
La forte croissance démographique et l’urbanisation galopante ont conduit les pays membres de l’espace UEMOA à revoir leur politique énergétique afin de rendre adéquat l’offre et la demande en matière énergétique.   L’application des textes portant sur l’étiquetage énergétique des appareils électroménagers et des lampes électriques passe par la connaissance de...