Comme annoncé dans notre parution du 27 juillet dernier, l’agence-UMOA-titres, en collaboration avec la Direction nationale du Trésor et de la Comptabilité publique du Mali, a procédé, hier, mercredi 4 août, à l’émission simultanée d’Obligations de Relance (OAT). Le montant recherché, soit 50 milliards de FCFA, a été retenu au terme d’une opération couverte à hauteur de 318, 36%.

 

Destinée à renforcer la capacité de résilience et de relance du pays post Covid-19, cette émission simultanée d’Obligations de relance vient une fois de plus confirmer la bonne signature du Mali auprès des investisseurs du marché sous-régional, que sont les établissements de crédits, les sociétés de gestion et d’intermédiation  ainsi que les organismes financiers disposant d’un compte au niveau de la Banque centrale.

En Effet, à l’image des précédentes opérations sur le marché des titres publics depuis le début de l’année, les souscriptions à cette première intervention du Mali, au mois d’août 2021, ont largement dépassé le montant recherché, laissant la possibilité aux organisateurs d’augmenter le montant retenu. Mais ceux-ci, ont préféré s’en tenir au montant initial en adjudication, soit les 50 milliards de FCFA, qui seront versés dans les comptes du Trésor public malien, afin de permettre à l’Etat malien de faire face à ses engagements financiers.

Il faut rappeler que, selon l’avis d’appel d’offres publié par l’agence UMOA-Titres sur son site, cette émission a une durée de 3 à 10 ans, avec un taux d’intérêt variant. A son terme, le rendement moyen pondéré a été de 4, 95% – 6, 18%.

Le remboursement de ces obligations se fera le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance (remboursement in fine). Le paiement des intérêts se fera  à un taux de 5, 60% l’an, dès la première année.

YC

Source: l’Indépendant

MaliwebEconomie
Comme annoncé dans notre parution du 27 juillet dernier, l’agence-UMOA-titres, en collaboration avec la Direction nationale du Trésor et de la Comptabilité publique du Mali, a procédé, hier, mercredi 4 août, à l’émission simultanée d’Obligations de Relance (OAT). Le montant recherché, soit 50 milliards de FCFA, a été retenu...