Il y a des moments pour parler et des moments pour se taire. Qui pouvait aller à l’encontre de cette privatisation de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) sans se heurter aux autorités de l’époque ? Alou Tomota, le repreneur de HUICOMA devait dans un passé récent 30 milliards de F CFA à la Compagnie malienne de développement des Textiles (CMDT), à la suite d’un procès qu’il a perdu.

 

Les observateurs ont été surpris car l’usine a été bradée à 9 milliards de F CFA, en juin 2008, à Alou Tomota, alors qu’elle rapportait à l’État malien 7 milliards de F CFA, au titre des impôts et taxes.

On comprend alors le scandale qui a éclaté à sa vente. HUICOMA: société d’économie mixte au capital de 16,5 milliards de F CFA. Actionnaires: CMDT majoritaire plus de 50%. Effectif de 1994 à 2001: 1.109 travailleurs. Chiffre d’affaires plus de 30 milliards de F CFA par an. Il y a lieu d’auditer cette société et sa reprise par l’État.

Source : L’Inter de Bamako

MaliwebEconomie
Il y a des moments pour parler et des moments pour se taire. Qui pouvait aller à l’encontre de cette privatisation de l’Huilerie cotonnière du Mali (HUICOMA) sans se heurter aux autorités de l’époque ? Alou Tomota, le repreneur de HUICOMA devait dans un passé récent 30 milliards de...