Le jeudi, 7 octobre 2021, le Premier ministre (PM) du Mali, Dr Choguel Kokalla Maïga a pris part à la  3ème édition  de la Journée mondiale du coton tenue à Genèse, en Suisse où il a fait un plaidoyer pour la cause des cotonculteurs de l’Afrique.

Rappelons que la Journée mondiale du coton est une occasion unique de célébrer le coton, un produit de base, échangé et consommé dans le monde entier. Et c’est le 07 octobre 2019 que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a organisé la session inaugurale de la Journée mondiale du coton, célébrée au siège de l’organisation à Genève.

Elle a été instituée par les Nations Unies à la demande des pays du C-4 (Mali-Bukina Faso-Tchad et Bénin) avec l’appui de leurs partenaires pour servir de cadre de plaidoyer sur l’importance du coton dans les pays en développement. De façon spécifique, elle a pour objectif entre autres de : donner visibilité et reconnaissance au coton et à toutes acteurs de la filière coton ; d’impliquer les donateurs et les bénéficiaires et renforcer l’assistance au développement pour le coton ; de rechercher de nouvelles collaborations avec le secteur privé et les investisseurs pour les industries liées au coton et la production dans les pays en développement. Et de favoriser les avancées technologiques, ainsi que la poursuite de la recherche développement concernant le coton.

Dans le discours du Premier ministre, il a fait savoir que le Mali, au sein du C-4, est totalement engagé à œuvrer pour garantir le renforcement de ce système multilatéral. ‘’Mon pays est également pleinement engagé en faveur de l’action, notamment celle qui tend vers des résultats concrets et mesurables, à même d’avoir des impacts significatifs sur les conditions de vie de millions de personnes, qui ne parviennent toujours pas, hélas, à capter, dans toute sa plénitude, les avantages et les opportunités offerts par le Commerce international’’, a t-il déclaré.

Pour Dr Choguel Kokalla Maiga, faute d’avoir écouté la complainte nos paysans ont vu leur résilience affectée, les zones cotonnières sont devenues des bassins giratoires et d’exode rural, avec leurs cortèges de tragédies dans le Sahara et dans la Mer Méditerranée.

Il reste habité par l’espoir, les paysans du Mali et ceux d’Afrique et des PMA gardent l’espoir que les instances multilatérales leur rendent le juste tribut de leur travail acharné.

Le Premier ministre a fait savoir également qu’à l’échelle de l’Afrique, le coton représente près de 12% du PIB et 70% des recettes agricoles. En outre, la filière emploie plus de 80% de la population active dans les zones productrices. Au total, 65 % des pays africains produisent et exportent du coton, tout comme d’autres pays en développement et Pays moins avancés, en Asie, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Bréhima DIALLO

Source: 22 Septembre

MaliwebEconomiePolitique
Le jeudi, 7 octobre 2021, le Premier ministre (PM) du Mali, Dr Choguel Kokalla Maïga a pris part à la  3ème édition  de la Journée mondiale du coton tenue à Genèse, en Suisse où il a fait un plaidoyer pour la cause des cotonculteurs de l’Afrique. Rappelons que la Journée mondiale...