« Un homme qu’il faut à la place qu’il faut… ». Ce célèbre proverbe sied bien à l’actuel directeur général des Douanes. Amadou Konaté, puisque c’est lui dont il s’agit, est un douanier chevronné qui maîtrise tous les rouages de l’administration douanière au Mali. Cet inspecteur de classe exceptionnelle des douanes, N° Matricule 915-20 H, un gros travailleur, est en train de hisser, malgré un contexte de double embargo (terrestre et économique), très haut l’institution financière et de traduire avec brio en acte les orientations des plus hautes autorités maliennes. Pour preuve, il a réussi des félicitations et encouragements très mérités du ministre de l’Economie et des Finances, Alfousseini Sanou.

Lors la 3ème rencontre bilatérale entre les administrateurs douaniers du Mali et de la Guinée tenue à Bamako, le directeur général de la Douane a affiché la volonté commune des peuples malien et guinéen de s’affranchir de la mauvaise gouvernance. Il a insisté sur la nécessité de corriger les insuffisances pour être en phase avec la volonté affichée des hautes autorités des deux pays à savoir la redynamisation de la coopération bilatérale. C’est dans la concrétisation de cette dynamique que le Dg des douanes faisait parti d’une mission de haut niveau effectuée en Guinée le jeudi 12 mai dernier.

En compagnie du Président de la Chambre des commerces et d’Industrie du Mali (Ccim) et du Directeur national des produits pétroliers (Onap), il a réceptionné à Kourémalé ( ville frontalier entre le Mali et la Guinée) le premier convoi de 52 citernes transportant 2 millions de litres de gasoil sur 4 millions prévus en provenance de la Guinée Conakry. Ce premier convoi est arrivé en terre malienne grâce à une collaboration entre les douanes maliennes et guinéennes suite à l’embargo imposé à notre pays par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).

« Nous, au niveau de la Douane, c’est par devoir de patriotisme que nous nous œuvrons tous les jours. Et Nous sommes en train de travailler sans relâche pour traduire dans les faits les orientations de nos plus hautes autorités pour pouvoir accompagner, soulager et améliorer la résilience des populations », a indiqué le Dg des Douanes au micro de nos confrères de la télévision nationale. Et Amadou Konaté de poursuivre : « Nous sommes aujourd’hui sur le terrain pour voir concrètement, comment ça se passe au niveau des bureaux frontaliers. Puisque les deux DG se sont engagés à traduire en réalité la coopération au haut niveau entre les deux autorités des deux pays (Guinée – Mali) ». Le Dg Konaté a saisi également l’occasion pour rencontrer le chef de bureau des douanes de Kourémalé Guinée. Une rencontre au cours de laquelle il a remercié les autorités guinéennes pour les efforts consentis en faveur de notre pays dans ce contexte d’embargo.

Soulignons que les autorités guinéennes ont promis de céder à l’Etat malien 4 millions de litre de Gasoil. Sur ce nombre, 2 millions de litres ont été réceptionnés. Le deuxième convoi est attendu dans les prochains jours. Malgré cela, le Dg Konaté a indiqué que les pays à partir desquels le Mali s’approvisionne sont confrontés aux mêmes difficultés d’approvisionnement. Mais les dispositions sont en cours pour y remédier. Le patron des gabelous a conclu en donnant l’assurance que les autorités maliennes ont déjà pris contacts avec les autres autorités des pays concernés afin que l’approvisionnement régulier de carburants (Gasoil) reprenne très vite afin d’éviter tout risque de pénurie.

Tientigui

Source: Journal le Démocrate- Mali

MaliwebEconomieEconomie malienne
« Un homme qu’il faut à la place qu’il faut… ». Ce célèbre proverbe sied bien à l’actuel directeur général des Douanes. Amadou Konaté, puisque c’est lui dont il s’agit, est un douanier chevronné qui maîtrise tous les rouages de l’administration douanière au Mali. Cet inspecteur de classe exceptionnelle des douanes,...