En vue de prendre les mesures idoines pour l’ouverture des bureaux  de dédouanement, le samedi 27 février 2021, le Directeur Général des Douanes Maliennes, l’Inspecteur Général,   Mahamet Doucara a adressé un courrier à tous les chefs de bureaux des Douanes.

Faut-il le rappeler, depuis sa nomination en qualité du Directeur Général des Douanes Maliennes, l’Inspecteur Général,   Mahamet Doucara est animé d’une volonté ferme en vue d’être à la hauteur de la mission qui lui est confiée par les plus hautes autorités. Dans ce  cadre, il applique toutes stratégies permettant d’atteindre l’objectif fixé dans la mesure où les Douanes Maliennes occupent une place de choix dans la mobilisation des recettes surtout en cette période où les conséquences de l’épidémie de la  maladie à Coronavirus affectent sérieusement tous les secteurs d’activité. Comme il sait le faire, le Directeur Général des Douanes Maliennes n’entend rien perdre en termes de mobilisation des recettes. Si le mercredi 17  février 2021, le Syndicat National des Transporteurs Routiers, Urbains, Interurbains et Internationaux du Mali (SYNTRUI-Mali) a observé une journée d’arrêt de travail, apparemment l’Inspecteur Général,   Mahamet Doucara veut rattraper les recettes de cette journée perdue.

C’est ce qui justifie l’ouverture des bureaux de dédouanement prévue  pour le samedi 27 février 2021. Dans cette lancée, la Direction Générale des Douanes Maliennes a adressé un courrier aux soumissionnaires des Douanes agréés, c’est-à-dire aux transitaires. Il s’agit d’un avis qui fait ressortir que les bureaux de dédouanement seront ouverts le samedi 27 février 2021. Ce document d’une importance capitale est adressé aussi au chef du bureau de contrôle interne, aux directeurs centraux, aux directeurs régionaux, aux chefs de bureaux spécialisés ; aux chefs de bureaux, aux chefs de brigades et de postes. Dans la perspective d’une amélioration du niveau des émissions, ceux-ci  sont invités à prendre les mesures idoines pour l’ouverture des bureaux, le samedi 27 février 2021.

Selon les données, lorsqu’une marchandise est introduite sur le territoire douanier, elle est soumise à une formalité obligatoire. Selon le code des Douanes, dans son article 64, toute marchandise introduite sur le territoire douanier, même celle destinée à être réexportée, doit être soumise au contrôle douanier, qu’elle soit passible ou non de droits et taxes. Elle doit être couverte par une déclaration sommaire et être présentée en Douane. Dès l’arrivée de la marchandise au bureau des Douanes, le transporteur doit remettre à l’agent la liste de colisage. Peuvent être considérés comme déclaration sommaire, le manifeste maritime, la lettre de voiture, la lettre de transport aérien et le titre de transport routier.

Tougouna A. TRAORE

NOUVEL HORIZON

MaliwebEconomie
En vue de prendre les mesures idoines pour l’ouverture des bureaux  de dédouanement, le samedi 27 février 2021, le Directeur Général des Douanes Maliennes, l’Inspecteur Général,   Mahamet Doucara a adressé un courrier à tous les chefs de bureaux des Douanes. Faut-il le rappeler, depuis sa nomination en qualité du Directeur...