(Agence Ecofin) – Le Mali tire la majeure partie de ses revenus miniers de l’exploitation aurifère. Si le développement de projets de lithium participera dans quelques années à la diversification du secteur minier, la place de l’or devrait rester importante grâce aux nouveaux projets.

Au Mali, la junior minière Cora Gold a annoncé le mercredi 6 juillet la fin de l’évaluation des impacts environnementaux et sociaux (ESIA) du projet aurifère Sanankoro. Le document est désormais soumis pour validation à la Direction Nationale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances.

« L’achèvement et la soumission de l’ESIA marquent une étape importante pour Cora alors que nous continuons à faire avancer le développement de notre projet Sanankoro vers la production », a commenté Bert Monro, PDG de la société.

Il faut noter que l’ESIA s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une étude de faisabilité définitive pour le projet, prévue pour s’achever au cours du troisième trimestre 2022. La société prévoit également la publication d’une mise à jour sur les ressources minérales de Sanankoro, grâce à la récente campagne de forage menée sur le site

Selon l’étude exploratoire publiée en janvier 2020, la mine d’or Sanankoro peut livrer annuellement 45 000 onces d’or.

MaliwebEconomieEconomie malienne
(Agence Ecofin) - Le Mali tire la majeure partie de ses revenus miniers de l’exploitation aurifère. Si le développement de projets de lithium participera dans quelques années à la diversification du secteur minier, la place de l’or devrait rester importante grâce aux nouveaux projets. Au Mali, la junior minière Cora...