Le président ivoirien vient d’autoriser l’augmentation de la quantité d’électricité que son pays injecte dans le réseau malien. Actuellement de 100 Mégawatts, la Côte d’Ivoire va fournir 30 Mégawatts de plus dans l’immédiat, puis 20 autres dans les mois prochains, a déclaré le ministre malien des Mines, de l’Énergie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, à l’issue d’une audience avec le président ivoirien.

Alassane Ouattara a accédé à la demande malienne malgré les réserves des experts ivoiriens qui estimaient qu’il ne fallait pas augmenter la fourniture vers le Mali, notamment en raison de la dette énergétique malienne vis-à-vis de la Côte d’Ivoire, qui s’élève à plus de 20 milliards de CFA. Mais pour le président ivoirien, il s’agit plus de solidarité envers un pays frère que de business pur. “Nous continuerons à encourager nos frères du Mali à régler nos factures, mais nous ne pouvons pas punir la population malienne, surtout en cette période de forte chaleur dans ce pays et en plein mois de ramadan” a tranché le président ivoirien dans des propos qui m’ont été rapportés par une source ayant participé à une réunion précédent l’audience accordée au ministre malien de l’énergie.

Ils sont où les Maliens anti-outtaristes qui fanfaronnent sur les réseaux sociaux et dans des médias traditionnels ? Alassane Ouattara est un frère et un allié du Mali, pas un adversaire de ce pays. Selon plusieurs sources, les 150 Mégawatts que la Côte d’Ivoire a promis fournir au Mali représentent la consommation domestique (hors mines, commerces et usines) de la capitale, Bamako, et de cinq villes de l’intérieur.

Ce qui est vrai, est vrai !

Par Saïd Penda/ Ancien de la BBC et de l’Union Européenne- Journaliste d’investigation et analyste politique.

Nota : pour ceux des Ivoiriens qui pourraient s’étonner d’une telle générosité au moment où l’on constate des interruptions dans la fourniture de l’électricité dans leur pays, il faut noter que les coupures sporadiques constatées, notamment à Abidjan, sont le fait de problèmes techniques au barrage d’Azito. Ces coupures ne sont donc pas liées à un quelconque déficit de production. La Côte d’Ivoire produit plus d’électricité qu’elle n’en consomme et en fournir plus au Mali n’a aucun impact négatif sur les Ivoiriens.

MaliwebEconomie
Le président ivoirien vient d’autoriser l’augmentation de la quantité d’électricité que son pays injecte dans le réseau malien. Actuellement de 100 Mégawatts, la Côte d’Ivoire va fournir 30 Mégawatts de plus dans l’immédiat, puis 20 autres dans les mois prochains, a déclaré le ministre malien des Mines, de l'Énergie...