Si le rapport de la Banque mondiale a annoncé une forte augmentation de la pauvreté en 2020, 2021risque d’être une année de crise alimentaire en raison de la nouvelle politique agro-pastorale du gouvernement malien. 

 

Selon plusieurs paysans, la situation agro pastorale au Mali, cette année, n’est pas loin d’une année de crise alimentaire. Et cette crise serait engendrée par la mauvaise politique d’orientation de l’agriculture.

A propos de cette mauvaise politique, le gouvernement du Mali a voulu se rattraper avec la culture du coton en montant le prix du kilogramme à 280 FCFA et en rabaissant le prix du sac de l’engrais à 11000 FCFA. Cette politique a créé un nouveau problème, à savoir le manque de l’engrais pour les céréales dans les grandes zones de production de céréales notamment dans les régions de Ségou, Koulikoro et bien d’autres zones.

B.M, un paysan de Bla, prédit une mauvaise récolte céréalière dans la zone.

« C’est vrai que le gouvernement a fait une subvention essentielle pour nous les paysans, mais il est de la même manière que l’engrais qu’on nous a envoyé était initialement pour le coton et pas pour les céréales comme des années passées.

Avec à peu près dix hectares de céréales, je n’ai reçu que 2 sacs d’engrais, et le hic était qu’on en trouve même plus au marché. Il faut aussi reconnaître qu’un seul sac nous était vendu à 22 000 FCFA ».

Aussi, apprend-on, à Banamba dans la région de Koulikoro, la même situation est en cours. Les paysans crient à une trahison de la part du gouvernement « en se fixant trop sur la réussite de la culture du coton au détriment des céréales sachant bien que la culture de beaucoup de céréales est aujourd’hui impossible sans l’utilisation de l’engrais ».

En ce moment, déplorent les paysans, les champs de coton fleurissent merveilleusement, au moment où les céréales comme le petit mil, le sorgho, le maïs sont en manque d’engrais et rajeunissent.

Lire suite sur L’Indicateur Du Renouveau

MaliwebEconomie
Si le rapport de la Banque mondiale a annoncé une forte augmentation de la pauvreté en 2020, 2021risque d’être une année de crise alimentaire en raison de la nouvelle politique agro-pastorale du gouvernement malien.    Selon plusieurs paysans, la situation agro pastorale au Mali, cette année, n’est pas loin d’une année...