Le gas-oil est presque introuvable à Bamako et dans le reste du pays, depuis quelques jours. De Ségou à Kayes en passant par Kati, des consommateurs et transporteurs déplorent cette pénurie de carburant. Certains affirment avoir déjà garé leurs véhicules.

 

« On n’en trouve plus, nous sommes vraiment fatigués », déclare un habitant de la ville de Ségou. Abdoulaye Koné à Kayes et Bakary Bagayogo à Kati sont aussi mécontents de ce manque de carburant. Ces chauffeurs de transport en commun demandent aux autorités d’agir rapidement.

Quelques réactions des usagers

« Nous sommes des chefs de famille, c’est très difficile pour nous actuellement. Certains chauffeurs ont dû garer leurs véhicules parce qu’au retour du voyage ils n’ont rien à donner au propriétaire », déclare un citoyen. « Moi, j’ai arrêté mon véhicule, faute de gas-oil », souligne un autre. « J’en ai cherché partout sans succès. La seule station où j’ai trouvé du gas-oil, les pompistes me disent qu’ils ne peuvent me céder que pour 5000 FCFA », déplore un usager. Ils demandent tous « aux autorités de revoir la situation pour qu’ils puissent subvenir aux besoins de leurs familles. »

Une première au Mali ?

Harouna Coulibaly est gérant d’une station dans la ville de Kayes. « Depuis que j’ai commencé ce travail, c’est la première fois que je constate le manque et la hausse du prix du gas-oil à ce point », déclare-t-il. Il ajoute que « généralement c’est l’essence qui est cher, mais aujourd’hui ils sont au même prix ». « Cette situation est générale, ce n’est pas le Mali seulement », précise-t-il.

Même constat à Kati, où de nombreux propriétaires de station sont en rupture de stock.

Cependant, à MoptiTombouctouGao et Sikasso de sources locales il n’y a pas eu de rupture de stock. On assiste plutôt à une flambée du prix du carburant. Le litre varie entre 800 et 900 voir 1000FCFA, estiment-elles.

Source : Studio Tamani

MaliwebEconomie
Le gas-oil est presque introuvable à Bamako et dans le reste du pays, depuis quelques jours. De Ségou à Kayes en passant par Kati, des consommateurs et transporteurs déplorent cette pénurie de carburant. Certains affirment avoir déjà garé leurs véhicules.   « On n’en trouve plus, nous sommes vraiment fatigués »,...