Hier, le lundi 22 novembre 2021 à Bamako, s’est tenue la rencontre d’échanges et de présentation du Programme Phare de Promotion de la productivité de l’Agriculture Durable au Mali (PPAD). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre du développement rural Modibo Kéïta, en présence de Dr. Bourema Dembele Représentant de AGRA au Mali.

Dans son discours d’ouverture, le ministre du développement rural, Modibo Kéïta, a déclaré que l’objectif général de ce présent business meeting est de partager le programme Phare et de requérir la contribution financière auprès des partenaires techniques et financiers pour son opérationnalisation. Il ajoutera que ce programme Phare a un ancrage réel dans les politiques du gouvernement Malien en ce sens qu’il émane de la PDA et du PNISA et sa formulation a été une requête du ministère en charge de l’agriculture. Pour le ministre, le programme donc se place comme une priorité du Mali en termes d’investissement au profit des populations vulnérables. Il a réaffirmé que la mise en place du programme phare est une priorité qui incombe à tous les acteurs. « J’interpelle tous les partenaires, quels que soient leurs domaines de prédilection, d’envisager la possibilité de recentrer leurs interventions afin de faire sienne la mise en œuvre et la réussite du Programme Phare qui nécessite la consolidation de son budget avec vos différents apports qui seront appréciés à leurs justes valeurs. J’attends de vous un engagement réel et concret afin que dans les mois à venir nous puissions assister au lancement de la mise en œuvre du programme Phare du développement agricole pour lequel nous serons tous comptable», a détaillé Modibo Kéïta.

Pour sa part, Dr. Bourema Dembélé, représentant de AGRA au Mali, a exhorté les différents acteurs à soutenir et à faire du programme phare de productivité de l’agriculture durable un cadre de référence où nous pourrons joindre nos efforts et nos moyens pour sa réussite. Il a assuré les uns et les autres de la disponibilité de l’AGRA à accompagner la mise en œuvre du Programme Phare « Promotion de la Productivité Agricole durale au Mali PPAD », dans leur stratégie 2022-2030, en synergie avec les Partenaires Techniques et Financiers, pour une Transformation Inclusive de l’Agriculture au Mali.

A noter que le Programme phare a été conçu pour résoudre les contraintes en amont, au niveau de la production. L’objectif global du programme vise une croissance agricole inclusive et la sécurité Alimentaire. De façon spécifique, selon le ministre, il vise à promouvoir la productivité et la compétitivité d’une agriculture durable dans les filières maïs, riz, sorgho, mil, niébé, et renforcer les actions de résilience et de gouvernance par la rationalisation d’investissements dans les régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou, Kayes et Mopti.

Le programme sera mis en œuvre sur une période de cinq ans et comprend cinq composantes : stimuler la productivité agricole grâce à un système de distribution des intrants dirigés par le secteur privé ; améliorer l’accès au marché grâce à l’agrégation et à des accords structurés avec les acheteurs du secteur privé ; promouvoir l’inclusion financière des micros, petites et moyennes entreprises dans l’ensemble du système alimentaire ; renforcer la résilience au changement climatique dans les systèmes agricole au Mali ; appuyer la gestion et la coordination des résultats. Le programme sera mis en œuvre à travers l’assistance technique et des investissements. Le coût total du programme est de 26, 981 milliards FCFA , et sera assuré par le gouvernement du Mali avec la contribution des partenaires techniques et financiers, ainsi que le secteur privé et les bénéficiaires.

M. K. Diakité

Source: Le Républicain

MaliwebEconomie
Hier, le lundi 22 novembre 2021 à Bamako, s’est tenue la rencontre d’échanges et de présentation du Programme Phare de Promotion de la productivité de l’Agriculture Durable au Mali (PPAD). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre du développement rural Modibo Kéïta, en présence de Dr. Bourema Dembele...