Prévention de la période de forte chaleur
– RENFORCER LA PRODUCTION ET LA DISTRIBUTION DE L’EAU POTABLE POUR LES HABITANTS DE LA RIVE GAUCHE DE LA CAPITALE
Répondre aux besoins en eau des habitants de la capitale et des populations à l’intérieur du pays est au cœur des préoccupations des hautes autorités de la Transition qui ne ménagent aucun effort dans le sens. C’est aussi le sens des visites de suivi initiées par le Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, M. Lamine Seydou Traoré, qui depuis un temps, est sur les chantiers d’approvisionnement en eau potable de la capitale. Après la visite du réservoir de Outakoulou, le booster de Faladié et avoir constaté les conditions de desserte en eau de certaines familles des quartiers de la ville de Bamako, la semaine dernière, le Ministre Lamine Seydou Traoré était ce vendredi sur le chantier de la nouvelle station de pompage de Djicoroni Para. La visite a été conduite par le DG de la Somagep, M. Dramane Coulibaly.
La construction de cette station s’inscrit dans le cadre des mesures entreprises par le Ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, à travers la Somagep, pour satisfaire les besoins en eau des populations. Elle consiste au transfert, sur le site de Djicoroni Para, de l’ancienne station de pompage de Kabala, qui avait été abandonnée, suite à la construction de la nouvelle station du projet d’eau de Kabala. Cette station va apporter, à l’ancienne station de Djicoroni Para, 6 millions de litres d’eau supplémentaires par jour portant ainsi la production d’eau sur la rive gauche à 136 millions de litres d’eau par jour. L’objectif étant de porter la production d’eau sur cette partie de la ville de Bamako à 200 millions litres d’eau par jour, d’ici à 3 ans. Toute chose qui permettra un approvisionnement correcte en eau potable des quartiers de la rive gauche de la capitale qui connaissent de nos jours un déficit. Dans la même initiative, très bientôt une autre station de pompage verra le jour dans la zone de Kalabambougou pour une capacité de production de 12 millions de litres d’eau par jour.
Le Ministre Traoré a rappelé d’importance de ces travaux pour les habitants de la capitale et réitéré la volonté des autorités de la transition à venir à bout de l’approvisionnement correcte en eau des populations. La construction à partir d’un transfert de nouvelle station de Djicoroni Para va couter moins de 200 millions de F cfa alors qu’une construction pure et dure couterait dix fois plus d’où une économie d’argent pour notre pays. Mieux, la construction de l’ouvrage a été confiée à une entreprise nationale. L’état d’avancement des travaux est satisfaisant et la station sera opérationnelle avant le début de la canicule, ont assuré les techniciens de l’entreprise et les responsables de la Somagep.
MaliwebEconomieEconomie malienne
Prévention de la période de forte chaleur - RENFORCER LA PRODUCTION ET LA DISTRIBUTION DE L’EAU POTABLE POUR LES HABITANTS DE LA RIVE GAUCHE DE LA CAPITALE Répondre aux besoins en eau des habitants de la capitale et des populations à l’intérieur du pays est au cœur des préoccupations des hautes...