(Agence Ecofin) – Déjà implantée au Burkina sur la mine d’Essakane et au Mali sur le projet Diakha-Siribaya, la compagnie Iamgold avance ses pions pour s’étendre en Afrique de l’Ouest. Les récents développements montrent qu’elle a jeté son dévolu sur l’or de Senala au Sénégal, et les travaux s’accélèrent.

La compagnie minière canadienne Iamgold a lancé la deuxième phase de son programme d’investissement dans l’exploration au projet aurifère Senala, au Sénégal. Elle va dépenser 4 millions de dollars sur l’actif d’ici le 28 février 2024 pour porter sa participation de 51 % à 70 %.

Selon les détails publiés mercredi 18 mai par son partenaire de coentreprise Oriole Resources, cette nouvelle phase a commencé avec une campagne de forage à la tarière de 1,5 million de dollars. En cours sur le prospect Faré, les travaux devraient permettre de forer un total de 9 800 m, avec comme objectif de tester l’extension d’une anomalie aurifère le long des cibles existantes. Deux échantillons seront, apprend-on, prélevés par trou pour évaluer la géologie sous-jacente et identifier les anomalies aurifères potentielles.

« La confiance de la société [Iamgold, Ndlr] dans le potentiel de la zone de Faré, étayée par les excellents résultats du forage de 2021, est en ligne avec notre propre conviction qu’il existe un potentiel important pour le développement d’un gisement autonome », a commenté le PDG d’Oriole Tim Livesey.

Alors que les deux parties doivent encore régler quelques questions administratives pour officialiser la participation de 51 % de Iamgold, la décision de poursuivre les travaux aussi vite peut être vue comme une volonté de la compagnie canadienne de rapidement concrétiser le potentiel de l’actif. En dehors de Faré, les précédents travaux ont permis d’identifier trois autres prospects intéressants, en l’occurrence Baytilaye, Saroudia et Madina Bafé. Une estimation de ressources devrait donc survenir durant cette deuxième phase du programme d’investissement, ce qui donnera une idée plus claire de l’envergure du projet.

Louis-Nino Kansoun 

MaliwebEconomieEconomie malienne
(Agence Ecofin) - Déjà implantée au Burkina sur la mine d’Essakane et au Mali sur le projet Diakha-Siribaya, la compagnie Iamgold avance ses pions pour s’étendre en Afrique de l’Ouest. Les récents développements montrent qu’elle a jeté son dévolu sur l’or de Senala au Sénégal, et les travaux s’accélèrent. La...