Oui à la stabilisation des prix et denrées de premières nécessités. “Rien ne saurait justifier le désordre économique auquel nous assistons aujourd’hui”.
C’est par ces mots de fermeté, que le Ministre de l’industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, a introduit la rencontre avec les acteurs du cadre de concertations de la filière pain.

Depuis quelques jours, les populations vivent une pression conjoncturelle sur les disponibilités de certains produits de forte consommation comme le sucre, la farine de blé, mises sur le marché intérieur consécutive à la physionomie du marché international.
Une situation que regrette le Groupement des importateurs et des industriels. Situation qui a sérieusement perturbé le marché local.
Pour le Ministre Mahmoud Ould Mohamed, le département a  mis en place, un cadre de concertations structurelles pour tous les sujets, relatifs aux différentes filières. C’est ainsi que le Groupement des importateurs et industriels de production de la Farine de blé, dans une déclaration rendue publique, s’engage à accompagner le Gouvernement, dans l’approvisionnement correct du pays.
Aussi, ont-ils profité de l’occasion qui leur est offerte, pour porter à la connaissance des autorités, des acteurs de la grande distribution et de l’ensemble des populations que, les évacuations à partir des ports de transit sont en cours pour un réapprovisionnement normal du marché.

S’agissant des industries, en raison de la fluctuation à la baisse du cours mondial du blé, toutes les dispositions sont prises pour un accroissement significatif des quantités produites.
Enfin, les industriels et les membres du groupement, ont réaffirmé leur adhésion au principe de l’information préalable et de la concertation avant toute modification des prix de vente aux grossistes de toutes les catégories de produits.

Pour rappel, l’approvisionnement du pays en produits et denrées de premières nécessités, a connu des perturbations dues en partie à l’embargo économique et financier, ensuite aux difficultés rencontrées dans la mise en œuvre du calendrier établi. C’est ainsi qu’à la demande des autorités, la priorité a été accordée à l’acheminement de l’engrais, en raison de l’hivernage.
Le Groupement des importateurs et industriels rassure une fois de plus, que cette situation demeure passagère. Toutes les dispositions sont prises pour assurer l’approvisionnement correct du marché local.

Source: L’Informateur

MaliwebEconomie
Oui à la stabilisation des prix et denrées de premières nécessités. “Rien ne saurait justifier le désordre économique auquel nous assistons aujourd’hui”. C’est par ces mots de fermeté, que le Ministre de l’industrie et du Commerce, Mahmoud Ould Mohamed, a introduit la rencontre avec les acteurs du cadre de concertations...