L’opérateur de réseau mobile Orange Mali a fêté ses 15 ans de présence au Mali en offrant vendredi dernier un déjeuner à la presse nationale et à ses partenaires bloggeurs et influenceurs. Ikatel, filiale de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel), appartenant au groupe France Télécom, a été rebaptisé Orange Mali le 30 novembre 2006.

 

Son directeur général, Brelotte Ba et le président de la Maison de la presse, Bandiougou Danté, ont coupé le gâteau d’anniversaire sous les ovations de l’assistance, la musique en fond sonore. C’était en présence des présidents des faîtières de médias et des patrons de presse.

Un moment de pur «bonheur et de convivialité» que Brelotte Ba s’est dit «heureux de partager» avec la presse nationale. Occasion opportune également mise à profit par le patron de l’entreprise française aux 700 salariés pour évoquer les efforts faits ces 15 dernières années et visant à «être le leader de la transformation digitale au Mali».

En la matière, s’est réjoui le directeur général d’Orange Mali, plus de 90% des Maliens sont couverts cette année par le réseau 4G (réseau haut débit), l’un des taux les plus élevés en Afrique subsaharienne. Le déploiement de la fibre se poursuit.

À Bamako, plus de 170.000 foyers sont accordables avec la fibre d’Orange. Les prix d’accès à la fibre sont passés de 35.000 en 2019 à 25.000 Fcfa aujourd’hui. Les tarifs de l’Internet haut débit mobile ont été réduits de 50% ces dernières années. Les nouveaux tarifs mobile money sont désormais fixés à 1%, la quatrième baisse cette année, a énuméré l’administrateur sénégalais.

Dans l’optique de l’atteinte de l’inclusion digitale, l’entreprise de télécommunication dit avoir inauguré «Orange Digital Center», une école de codage, qui forment gratuitement 100 jeunes Maliens par an en ce domaine technologique et informatique.

L’opérateur téléphonique accompagne également des start-ups prometteurs en les finançant pour leur permettre d’accéder aux innovations en la matière, a relevé son premier responsable. Soulignant qu’au plan social, la Fondation Orange Mali est dotée d’un budget annuel estimé à 800 millions de Fcfa destinés à soutenir les œuvres, actions sociales et humanitaires.

À la suite de ces propos introductifs du patron d’Orange Mali, les confrères Chahana Takiou et Amadou O. Diallo, respectivement directeurs de publication des bihebdomadaires«22 Septembre» et «Tjikan», disent avoir constaté qu’Orange Mali profite de moins en moins à la presse nationale notamment en matière d’insertion publicitaire dans les journaux. «Orange gagne, mais investit peu dans la communication», a déploré le patron de «22 Septembre», avant de plaider pour le rétablissement du partenariat relatif à l’offre de connexion Internet So’Box (offres Internet à domicile).

En réponse aux préoccupations des médias, le directeur général d’Orange Mali a annoncé une réduction de 50% sur le tarif de So’Box pour la presse. Quant à la structure du budget alloué à la communication, elle a évolué ces dernières années, a précisé Brelotte Ba.

Selon lui, la communication digitale prend le pas sur les insertions dans le journal papier. Comme pour montrer sa bonne foi à compenser ce manque à gagner, le directeur général d’Orange Mali a demandé aux responsables de la presse d’exprimer leurs besoins prioritaires. Afin, selon lui, de voir ce qui est possible de faire pour les satisfaire.

La qualité du réseau Internet et téléphonique dans les régions du Nord notamment à Tombouctou et à Gao s’est également invitée dans les débats. Promettant d’améliorer la qualité du service fourni à ses zones, Brelotte Ba a précisé que des dispositions satellitaires sont prises pour faire face aux perturbations constatées depuis un moment dans ces régions qui «sont toutes couvertes par la 4G».

Donc, a-t-il élucidé, elles ont actuellement le réseau, mais pas la 4G qui offre une meilleure qualité de service. Cela à cause, selon ses explications, des actes de vandalisme contre les installations et de l’impossibilité pour les agents d’y aller pour réparer et rétablir les équipements sabotés du fait de l’insécurité. «Dans les jours à venir, la 4G sera rétablie à Tombouctou et à Gao», a annoncé Ba.

Deuxième opérateur de téléphonie mobile au Mali depuis 2003, le réseau Orange Mali couvre presque toutes les régions du pays.

Cheick M. TRAORÉ

Source : L’ESSOR

MaliwebEconomie
L’opérateur de réseau mobile Orange Mali a fêté ses 15 ans de présence au Mali en offrant vendredi dernier un déjeuner à la presse nationale et à ses partenaires bloggeurs et influenceurs. Ikatel, filiale de la Société nationale des télécommunications du Sénégal (Sonatel), appartenant au groupe France Télécom, a...