La reprise des activités de navigation de la Compagnie malienne de Navigation (COMANAV), prévue pour le 10 août 2021, est marquée par le non renouvellement de la subvention du Gouvernement sur les billets des bateaux express. Les prix de ces petits bateaux sont revenus aux tarifs anciens. Face à cette décision, les populations de la région de Tombouctou exigent la suspension de la campagne jusqu’à nouvel ordre.

Pour la campagne 2021-2022, le prix des billets des bateaux express (petits bateaux) sont revenus aux tarifs anciens. Les places assises entre Mopti et Tombouctou dans ces bateaux pour la campagne de cette année sont fixés à 38 500 FCFA en lieu et place de 22 000 FCFA, l’année dernière.

Face à cette situation, le Président du ‘’Collectif Tombouctou réclame ses droits’’ Ibrahim B. Adiawiakoye dénonce l’absence de la subvention et exige la suspension des activités jusqu’à la mise à disposition de la subvention du gouvernement : « Nous leur avons dit clairement de suspendre les bateaux express vers Tombouctou jusqu’à ce que nous trouvions un compromis sur la question. Nous appelons déjà nos concitoyens au boycott pur et simple du petit bateau », a-t-il clamé.

La Direction de la Compagnie Malienne de Navigation justifie cette décision par le non renouvellement de la subvention sur les billets par le gouvernement du Mali. On se rappelle qu’en 2020, en réponse à la grogne sociale engagée par les populations de Tombouctou qui réclamaient des routes pour une libre circulation des personnes et de leurs bien dans la région, le Premier ministre de l’époque Boubou Cissé avait décidé d’accorder une subvention sur les prix de billets de bateaux qui a permis à la COMANAV de ramener les billets à 22 000.

Mahamadou Sogoba, Chef service Commercial de la COMANAV, indique l’allocation du Gouvernement ne couvrait que la seule campagne 2020-2021 : « Pour le moment cela n’a pas été renouvelé. Ce sont des bateaux ultra rapides. La capacité de ces petits bateaux c’est 60 places. Quand vous prenez le plein, ils ne peuvent même pas couvrir les charges », souligne M. Sogoba.

Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la Direction déclare que pour la campagne en cours, les tarifs qui seront appliqués sont entre autres : Mopti – Kabara place assise : 38.500 franc CFA au lieu de 20.000 franc CFA. Mopti – DIRÉ place assise : 30.400 francs au lieu de 16.000 franc CFA. Mopti – Tonka place assise :25.800 franc CFA au lieu de 13.500 franc CFA. Mopti-Niafunké place assise : 22.100 franc CFA au lieu de 11.500 franc CFA.

Aussi, a-t-il laisser comprendre que les réactions pour le rétablissement des tarifs anciens sont légitimes : « Nous osons espérer que, vue la nouvelle dynamique enclenchée par les plus hautes Autorités de notre pays, une solution satisfaisante et pérenne sera immédiatement trouvée à cette situation indépendante de notre volonté, pour atténuer les souffrances des populations afin qu’elles puissent toujours bénéficier de voyages sécurisés, rapides, plaisants et moins coûteux à bord de nos bateaux Express », a-t-il souhaité.

Andiè A. DARA

Source: Bamakonews

MaliwebEconomie
La reprise des activités de navigation de la Compagnie malienne de Navigation (COMANAV), prévue pour le 10 août 2021, est marquée par le non renouvellement de la subvention du Gouvernement sur les billets des bateaux express. Les prix de ces petits bateaux sont revenus aux tarifs anciens. Face à...