Le nouveau découpage administratif présenté par le gouvernement fait l’objet de critique de la part de certains groupes dont la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Hormis ce groupe armé signataire de l’accord d’Alger, d’autres voix s’élèvent au nord pour demander le statut de région pour des localités enclavées. Mais le véritable challenge du gouvernement est de trouver les moyens pour faire ces réformes, surtout que le débat sur leur implication dans le processus électoral n’est pas tranché.

 

Le gouvernement doit clarifier si les nouvelles régions seront déterminantes pour la définition de nouvelles circonscriptions électorales ou non. En attendant, avec la nouvelle disposition administrative, le territoire du Mali comprendra vingt régions plus le district de Bamako qui composera également 10 communes urbaines au lieu de six (6). Les 20 régions seront donc : Kayes (1er région) ; Koulikoro (2èmerégion) ; Sikasso(3èmerégion) ; Ségou(4èmerégion) ; Mopti(5èmerégion) ; Tombouctou (6èmerégion) ; Gao(7èmerégion) ; Kidal(8èmerégion) ; Taoudénit (9èmerégion) ;Ménaka(10èmerégion) ; Bougouni (11èmerégion) ; Dioïla(12èmerégion) ; Nioro(13èmerégion) ; Koutiala(14èmerégion) ; Kita (15èmerégion) ; Nara(16èmerégion) ; Bandiagara  (17ème région) ; San(18èmerégion) ;Douentza(19èmerégion) ; Gourma(20ème région).

Quant au district de Bamako, il sera régi par un statut particulier, et comprendra dix (10) communes urbaines dont le ressort territorial sera déterminé par une nouvelle orientation de quartiers. La commune I sera composée de 8 quartiers : Boulkassoumbougou, Banconi, Fadjiguila, Djoumanzana, Djélibougou, Korofina-nord, Korofina-sud et Sotuba.

La commune II sera composée de 14 quartiers à savoir Bagadadji, Sikoroni, N-Gomi, Niaréla, Médina-Coura, Missira, Bozola, Zone industrielle, Hippodrome, Bakarybougou, Sans-fils, Bougouba, Quizambougou et Konébougou. 20 quartiers pour la
La commune III. Il s’agit de Darsalam, N’Tomikorobougou, Ouolofobougou-Bolibana, Centre commercial, Bamako-Coura, Bamako-Coura-Bolibana, Dravela, Dravéla-Bolibana, Badialan I, Badialan II, Badialan III, Niominanbougou, Sogonifing, Samé, Sirakoro-Dounfing, Koulouba, Point G, Kodabougou, et Kouliniko.

La commune IV sera composée de six quartiers qui sont : Lafiabougou Hamdallaye, Dogoudouma, Grimgoumo, Lassa et Taliko. Les quartiers de la commune V sont : Sema I Badalabougou, Torokorobougou, Quartier-Mali, Bakodjikoroni, Sabalibougou, et Daoudabougou.
Les quartiers de la commune VI sont : Sogoniko, Magnambougou, Banankabougou, Faladiè, Dianéguéla, Sokorodji, Missabougou, Niamakoro, Yirimadio, Sénou, Sirakoro-Méguétan, Niamana, Tabakoro et Diatoula.

Commune VII aura comme quartiers Djicoroni-Para, Sénénikoro, Sibiribougou, Kalabambougou,Samaya, Kanadjiguila, Mamaribougou, Samanko-Plantation, et Kabalabougou.

Les quartiers de la commune VIII sont Kalabancoro, N’Golobougou, Kouralé, Gouana, Missala, Missalabougou, Sabalibougou et Kabala. La commune IX sera composée des quartiers comme Dialakorodji, Notéguédo Sirakoro, TéguédoSamassébougou, Sangarébougou, Seydoubougou, etSarambougou.  Enfin la commune X aura dix (10) quartiers qui sont : Souleymanebougou, Moribabougou, Titibougou, Dogobala, G’Ngabagoro-Droit, Djinconi, Solokono, Sikolou, Sala, et Monounouba.

Madou COULOU

Source : La Preuve

MaliwebEditorialSociété
Le nouveau découpage administratif présenté par le gouvernement fait l’objet de critique de la part de certains groupes dont la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA). Hormis ce groupe armé signataire de l’accord d’Alger, d’autres voix s’élèvent au nord pour demander le statut de région pour des localités enclavées....