Le Ministre de la Justice poursuit ses prises de contacts avec les acteurs de la justice. C’est dans ce cadre qu’il a échangé ce jeudi 26 août 2021 avec les personnels du Tribunal du Commerce, du Tribunal de la Commune III ainsi qu’avec l’ordre des avocats .

Le Ministre Mamoudou Kassogué était accompagné par ses proches collaborateurs du Cabinet et des Directeurs des services centraux du Département de la Justice. C’est au Tribunal du Commerce que  le Ministre s’est  rendu en premier lieu dans le cadre de cette présente sortie qui avait également pour objet de recenser les préoccupations du service en plus d’étaler les attentes des plus hautes autorités de la Transition. Une visite guidée des locaux du tribunal du Commerce aura permis au Ministre  de partager  le même avis que le personnel de la juridiction. Il s’agit de la nécessité de doter le bâtiment de matériels de travail et surtout de le rénover.  Une autre préoccupation soulevée par les membres du tribunal  est liée au besoin de formation notamment  en informatique. Il ressort de la cette visite que le Tribunal du Commerce est un service pourvoyeur de recettes pour les caisses de l’Etat avec une mobilisation financière annuelle de près de un milliard de FCFA. C’est aussi, l’un des services les plus visités par les avocats étrangers à cause de l’internationalité des  usagers qui font recours au service. Avant de poursuivre sa visite, le Garde des Sceaux qui a expliqué les attentes des autorités de la transition en matière de justice au personnel a rassuré de l’accompagnement de l’Etat pour pallier rapidement les urgences. La délégation du Ministre de la Justice s’est ensuite rendue au Tribunal de la Commune III qui loge le tribunal du Travail. Comme pour lors de son passage au tribunal du commerce et quelques jours plutôt dans d’autres structures, le Ministre Mamoudou Kassogué a visité les installations  avant d’échanger avec le personnel.  Dans ses propos le Garde des Sceaux a attiré l’attention sur la nécessaire distribution saine de la justice. Selon lui, une grande confiance a été placée aux acteurs de la justice au cours de cette transition et il va de soi que chacun fasse le nécessaire pour relever le défi.

Pour sa part, le ministre de la Justice et des Droits de l’homme a attiré l’attention sur la confiance placée en la Justice par les plus hautes Autorités de la Transition, laquelle confiance se manifeste à travers le 2e rang occupé par la Justice au sein de l’architecture gouvernementale et la présence de trois magistrats en son sein.

Il a, par la suite, souligné les fortes attentes des plus hautes Autorités de la Transition en ce qui concerne la Justice, notamment, pour :la diligence et l’efficacité dans le traitement des dossiers ;le renforcement de la lutte contre la corruption et la délinquance économique et financière ;la mise en place d’une politique pénale qui répond mieux au contexte du pays et qui rassure les citoyens ; l’accompagnement dans la refondation de l’État, à travers, les réformes institutionnelles et politiques et l’organisation d’élections ;

Le ministre de la Justice a, par la suite, sollicité l’accompagnement du Barreau pour permettre à la Justice de relever les défis qui lui sont lancés, particulièrement, pour la réussite de la Transition.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

MaliwebEditorialJustice
Le Ministre de la Justice poursuit ses prises de contacts avec les acteurs de la justice. C’est dans ce cadre qu’il a échangé ce jeudi 26 août 2021 avec les personnels du Tribunal du Commerce, du Tribunal de la Commune III ainsi qu’avec l’ordre des avocats . Le Ministre Mamoudou...