Les membres du grin notent avec regret les propos puérils de certains acteurs au sommet de nos institutions. Ils pensent que ces personnalités manquent de bon sens, de prudence, et agissent à l’encontre de ce qui serait raisonnable.

 

Les membres font allusions aux propos d’Aboubacar Sidiki Fomba du CNT. En effet, dans une de ses sorties médiatiques, il parlait d’un sacrifice recommandé par des féticheurs de Kita. Les membres font également allusion au propos de Ben le Cerveau, également membre du CNT, sur la présence des mercenaires russes sur notre sol. Les membres restent convaincus que l’esprit est ainsi fait qu’il ne peut être incohérent pour soi-même. Donc, pour eux, les propos de Fomba et de Ben ne sont pas de nature à nourrir l’espoir. Ils estiment que c’est un imaginaire qui a tendance à rentrer dans l’éventail des préoccupations des maliens, mais qui n’a pas été véritablement accompagné par un effort de clarification conceptuelle.

Toutefois, les membres invitent ces deux grandes personnalités du « Mali kura », de sortir des analyses de la rue et se comporter en leaders. A leurs yeux, être dirigeant, c’est un ensemble de comportements et une attitude charismatique, qui au final, donnent envie à tout le monde d’écouter. « Eux plus que quiconque, se doivent de communiquer en grande personnalité du pouvoir législatif du « Mali kura », avec lumière dans toute les situations », disent-ils.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

MaliwebEditorial
Les membres du grin notent avec regret les propos puérils de certains acteurs au sommet de nos institutions. Ils pensent que ces personnalités manquent de bon sens, de prudence, et agissent à l’encontre de ce qui serait raisonnable.   Les membres font allusions aux propos d’Aboubacar Sidiki Fomba du CNT. En...