Envahis par les candidats devant la cours du centre de dépôt des dossiers de candidature.

 

Généralement, parmi les dossiers à fournir lors des concours figure une demande manuscrite timbrée. Ce qui constitue un fonds de commerce pour certains jeunes qui passent la journée devant les centres de dépôt des dossiers.

Ces timbres sur lesquels l’on peut lire clairement le prix de vente, sont vendus avec bénéfices  par les revendeurs. Le prix n’est pas à discuter, c’est à prendre ou à laisser.

Nombreux sur la place, ces jeunes vendeurs occasionnels de timbres sont dotés d’un art du marketing. Ce qui leur permet de faire le maximum de bénéfice par jour. Ainsi, pour faciliter la tâche aux candidats, il  récupère le maximum de fiche de demande possible, pour y coller les timbres à vendre.

En plus de cela, certains jeunes se proposent même comme guide de remplissage de la fiche de demande timbrée, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes.

Certains vendeurs abandonnent leur activités  habituelles pour se focaliser sur la vente du timbre fiscale.

Tel est le cas de Kamafing SISSOKO, jeune chauffeur Bénévole « Je profite de l’occasion pour vendre les timbres ici, une activité à laquelle je gagne plus que d’habitude », a-t-il confié, tout en indiquant qu’il peut gagner entre 3500 à 5000 FCFA par jours.

Plus de 20 personnes opérant dans ce business sur le même lieu, chacun gagne sa recette journalière.

Aussi, des dames sont de la partie. Nous avons trouvé sur place Oumou ANGOIBA, vendeuse de timbre et mère de famille : « je vendais des bananes, depuis que j’ai entendu parler du lancement du concours de la fonction publique, j’ai commencé à vendre les timbres. À chaque lancement de concours c’est le marché ici et je ne rate pas l’occasion».

Si Oumou ANGOIBA témoigne que les timbres rapportent plus que la vente des bananes, les vendeurs de brochures de Culture générale, et d’autres matières ne disent pas le contraire. Ils sont aussi nombreux ceux qui se lancent dans ce commerce à l’approche des concours. En plus des brochures, ils vendent également les bics et les masques de protection contre le coronavirus.

Par AMINA SISSOKO

Source : Info-Matin

MaliwebEditorialSociété
Envahis par les candidats devant la cours du centre de dépôt des dossiers de candidature.   Généralement, parmi les dossiers à fournir lors des concours figure une demande manuscrite timbrée. Ce qui constitue un fonds de commerce pour certains jeunes qui passent la journée devant les centres de dépôt des dossiers. Ces...