La Cour d’assises a rendu son arrêt, lundi 18 octobre, par contumace, dans l’affaire ministère publique contre Ousmane Ag Assarid jugé pour  » détention, port et transport des armes et munitions de guerre en relation intentionnellement avec une entreprise terroriste et assassinat « . L’accusé a été condamné à la peine de mort et au paiement de 10 millions de FCFA d’intérêts civils.

 

C’est dans la nuit du 29 au 30 octobre 2014 que la force Barkhane a capturé les nommés Ousmane Ag Sarid et Ismaël Ag Mohamed dit Rhissa (mineur de 15 ans). C’était au cours d’une opération menée contre les groupes armés terroristes, dont la Katiba Almirabitoune, avec comme chef un certain  » Halid « , lequel surveillait la zone de Tigharghar (Kidal), le MUJAO et la Katiba Tarek Abou Ziyad, entre autres. Au cours de cette action de combat, les éléments terroristes abattirent un militaire de la force Barkhane. C’est ainsi qu’ils furent déférés devant le Parquet du Tribunal de Grande Instance de la Commune III du district de Bamako. Outre le mineur Ismaël, le nommé Ousmane Ag Sarid était poursuivi respectivement des faits de  » détention, de port et de transport d’armes et munitions de guerre, en relation intentionnelle avec une entreprise terroriste et d’assassinat « .

Il ressort suffisamment de preuves contre l’accusé lors de l’enquête préliminaire et devant le magistrat. Il avait en effet déclaré avoir reçu comme dotation du groupe Ançardine, un PM AK 47, 4 chargeurs garnis, un Talkie-walkie et son chargeur, une grenade et un gilet de combat. Il a, en outre, souligné avoir été combattant du groupe terroriste Ançardine, de  2012 à 2013. Il est également membre d’un autre groupe armé terroriste, installé à Inabana, dans le secteur de Tigharghar, région de Kidal, lequel était dirigé par un certain Hamezaoui (S.A.R), mais que c’est avec Ançardine qu’il a appris le maniement des armes.

La Cour a donc infligé à Ousmane Ag Sarid la peine de mort ainsi que le paiement de 10 millions de FCFA.

Oumar BARRY

Source : l’Indépendant

MaliwebEditorialFaits diversJustice
La Cour d’assises a rendu son arrêt, lundi 18 octobre, par contumace, dans l’affaire ministère publique contre Ousmane Ag Assarid jugé pour  » détention, port et transport des armes et munitions de guerre en relation intentionnellement avec une entreprise terroriste et assassinat « . L’accusé a été condamné à la...