Alors que le Sergent-stagiaire de Police Sékou DABO a été victime d’amputation suite l’accident, la commissaire de police en charge du 2ème arrondissement, Mariam Doumbia, a libéré le chauffeur du camion, le véhicule et tous ses documents incriminés. Elle a transmis le dossier incomplet au parquet qui aurait refusé de le recevoir.

La commissaire du 2ème arrondissement au cœur d’un scandale ! Il lui est reproché d’avoir relaxé un chauffeur de camion qui a causé d’un jeune policier qui a été, par la suite, victime d’amputation.

En effet, dans une lettre adressée au Directeur général de la Police, le Directeur du GMS a dénoncé la « Gestion scandaleuse de l’affaire d’accident de la circulation routière du Sergent-stagiaire de Police Sékou DABO Mle 13467 du GMS-Bko, victime d’amputation ».

Selon ladite lettre, on indique qu’après l’accident du Sergent-stagiaire de Police Sékou DABO contre un camion et après que le constat a été fait par le commissariat du 2ème arrondissement, la commissaire Mariam Doumbia a fait fuir le chauffeur du camion en le remettant tous ses documents. Ce qui est grave dans l’affaire, c’est que tous les soins ont été pris en charge par la police. La commissaire a ensuite libéré le chauffeur avec le véhicule et tous les documents et a transmis un dossier incomplet au parquet. « Cet élan de solidarité a été anéanti par le comportement du Commissaire Principal de Police Mariam DOUMBIA chargée du Commissariat de Police 2ème arrondissement et c’était la grande désolation d’apprendre qu’elle avait transmis la procédure au Parquet sans être accompagnée par le véhicule et ses pièces », précise-t-on dans la lettre qui ajoute que « le Procureur de la République a refusé de recevoir la procédure pour vice de forme et exige la présence de ces pièces à conviction ».

Selon le premier responsable du GMS, la transmission du dossier reste suspendue, parce que le commissaire se trouve dans l’impossibilité de présenter les conducteurs du camion qui sont présentement sur le territoire mauritanien. « Il ressort des informations et tout laisse à croire que le Commissaire Principal DOUMBIA a libéré de son chef le camion remorque et ses propres pièces quelque chose et surtout sans se rapporter au Procureur de la République », dénonce le chef du GMS. Pour la police, « les agissements du Commissaire sont inconcevables et inadmissibles, de surcroît de la part d’un cadre de la Police, constituant une très mauvaise manière de servir, un manquement aux devoirs et à l’honneur de nature à tenir l’image de la société ».

Visiblement très touché, le chef du GMS de Bamako a demandé des sanctions à « l’encontre du commissaire à la hauteur de la faute commise, pour servir de valeur d’exemple aux autres prétendants ».

B. Guindo

Source : LE PAYS

MaliwebEditorialSociété
Alors que le Sergent-stagiaire de Police Sékou DABO a été victime d’amputation suite l’accident, la commissaire de police en charge du 2ème arrondissement, Mariam Doumbia, a libéré le chauffeur du camion, le véhicule et tous ses documents incriminés. Elle a transmis le dossier incomplet au parquet qui aurait refusé...