La Cour d’Assises  dans son audience du 06 septembre 2021  a tranché une affaire d’assassinat. Les accusés étaient déclarés coupables. Ils ont été condamnés chacun  à une peine de 10 ans de réclusion   criminelle sans avoir de  circonstances atténuantes

Il ressort des informations de la lecture de l’arrêt de renvoi que  le jeudi 22 Novembre 2018, le sieur Amadou KANE, cultivateur, domicilié au village de Missalabougou  découvrit un corps sans vie d’un jeune homme dans un champ voisin du Sien. Il informa immédiatement le Chef de quartier puis la Brigade territoriale de Gendarmerie de Sénou qui ne tarda pas à identifier la victime nommée Moussa KONE. Un aliéné mental qui a échappé à la surveillance de son oncle. Dans sa fuite, il s’introduisit nuitamment dans le domicile du chef de village de Missalabougou où les membres de la famille le prirent pour un voleur. Ils crièrent à l’aide et plusieurs personnes le cernèrent afin de le lyncher. Pris de panique, il grimpa sur un arbre pour se protéger. C’est ainsi que Oumar SAMAKE fit un tir de sommation à l’aide d’un pistolet artisanal , ce qui l’obligea à descendre. Ainsi il fut battu à mort par les nommés Drissa SAMAKE, Noumouké SAMAKE, Oumar SAMAKE dit Drissa ka Oumar, Oumar SAMAKE dit Karim ka Oumar et Oumar DIARRA.

A la barre les 05 accusés (…)

GAOUSSOU TANGARA

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialInsolite
La Cour d’Assises  dans son audience du 06 septembre 2021  a tranché une affaire d’assassinat. Les accusés étaient déclarés coupables. Ils ont été condamnés chacun  à une peine de 10 ans de réclusion   criminelle sans avoir de  circonstances atténuantes Il ressort des informations de la lecture de l’arrêt de renvoi...