Les personnes démunies (veuves et handicapés physiques) qui devraient recevoir les clés des 100 logements sociaux construites par l’ONG Al Farouk à Fana auraient été flouées. Des responsables qui vivent dans une aisance matérielle auraient été servis au grand détriment des cibles réelles. Un don d’une valeur d’1 milliard 600 millions de FCFA que les pauvres attendaient depuis 2016.

 

Des détournements ne cessent de s’accomplir sous nos cieux. A Fana, sur la route de Ségou, l’ONG Al Farouk et ses partenaires financiers, dans leurs actions caritatives, ont voulu soutenir 100 personnes en situation de difficulté. Elle a construit 100 logements afin de leur distribuer gratuitement. La remise symbolique des clés a eu lieu en septembre dernier. La règle de l’art attendrait alors concernant la distribution des clés, révèlent certaines sources.

Selon le réparateur de frigo, Oumar Koné à Fana, au début, ils étaient contents de la construction de ces logements sociaux par l’ONG Al Farouk, mais, dit-il, vers la fin du processus, ils ont été déçus par le comportement des responsables. « Je suis témoin oculaire de la pose de la première brique de ces logements. Il y a eu plusieurs reports. Nous avons pensé qu’ils allaient faire la distribution comme il a été dit, mais vraiment ça ne s’est pas passé ainsi », a-t-il expliqué. Et d’ajouter que des responsables du pays qui doivent se battre pour le bonheur des citoyens sont dans le coup.

« Même si on amène un projet pour la population, il ne faut pas le donner aux gens qui ne le méritent pas. Nous avons été déçus. Les handicapés physiques (aveugles et manchots et boiteux) qui l’ont cherché n’en ont pas bénéficié. Les logements ont été distribués entre ceux qui ont les moyens de se prendre en charge. Une liste a été établie mais beaucoup de démunis ne sont pas entrés en possession du logement. Or le nom attribué à ces logements est fantan bougou », a conclu monsieur Koné. Voici une des manières de construire le Mali kura (le nouveau Mali).

Toutes les tentatives de vérification de l’information sont restées vaines. Vers le matin, le premier appel décroché, le Sous-préfet Virginie Traoré, non moins présidente de la commission d’organisation, selon les dires, a fait savoir qu’elle est en réunion. Du matin jusqu’au moment où l’article est mis sous presse, elle ne nous est plus revenue.  La deuxième tentative de la joindre n’a rien donné.

Dieu veille !

Bazoumana KANE

Source : L’Alerte

MaliwebCorruptionEditorialSociété
Les personnes démunies (veuves et handicapés physiques) qui devraient recevoir les clés des 100 logements sociaux construites par l’ONG Al Farouk à Fana auraient été flouées. Des responsables qui vivent dans une aisance matérielle auraient été servis au grand détriment des cibles réelles. Un don d’une valeur d’1 milliard...