‘’Pas de temps à perdre’’, cela semble la ligne de conduite du nouveau directeur général des douanes maliennes, l’inspecteur général, Amadou Konaté. En effet, moins d’un mois après sa prise de fonction, le gabelou en chef est passé à la vitesse supérieure avec une vague de nominations de directeurs régionaux et chefs de service. A la direction générale, certains estiment qu’Amadou Konaté resté intraitable sur la mobilisation des recettes d’où la nomination des douaniers chevronné dans 9 régions administratives plus le district de Bamako.

 

Le chamboulement est arrivé avec trois Arrêtés du ministre de l’Economie et des Finances, Alhousséni Sanou portant respectivement sur des nominations à la Direction générale des douanes du Mali signés le 6 octobre 2021 sur proposition du directeur général, l’inspecteur Amadou Konaté.

C’est ainsi que des douaniers chevronnés dont les noms suivent sont nommés en qualité de directeurs régionaux : Cheick Hamala Diallo, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon prend en charge la direction régionale de Kayes,  Oumar Kassé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 2e échelon est nommé à la tête à Kita, le directeur régional de Nioro est l’inspecteur des douanes, 1er classe, 3eme échelon Abeta Ag Seydou,  Mohamed Coulibaly, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon débarque à Koulikoro.  La direction régionale du district de Bamako sera sous la conduite de  Mamadou Traoré, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 1er échelon. Alassane Hamadou Traoré, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon vient à la direction régionale de Koutiala,  le directeur régional de Bougouni  se nomme Baye Ag Assoni, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

Dans ce vaste mouvement des gabelous, les régions de Ségou, Mopti et Gao ont été bien servis par les propositions du directeur général avec des hommes de très grande valeur morale et professionnelle. Désormais, la quatrième région administrative du Mali, Ségou, aura comme directeur régional des douanes Harouna Dembélé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon. Quant aux régions de Mopti et Gao, elles auront respectivement à leurs têtes des soldats de l’économie malienne, Amadou Barka Boré, inspecteur des douanes, 1re classe 2e échelon et Mohamed El Moctar Maïga, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

Ainsi, l’arrêté N°4142 qui les nomme abroge par ailleurs les dispositions des arrêtés N°2018-0075/MEF-SG du 24 janvier 2018, N°2018-4241/MEF-SG du 6 décembre 2018, N°2020-0545/MEF-SG du 26 février 2020 portant nomination à la direction générale des douanes, en ce qui concerne Moulaye Ahmed Ould Moulaye, Mohamed Ould Aly, Mohamed Coulibaly, Ibrahim Kondé, Oumar Kassé, Mamadou Traoré, Alassane Hamadou Traoré.

En plus des dix nominations sur le plan régional, le directeur général a décidé d’injecter du sang neuf à la direction générale. Désormais, le chef des gabelous sera épaulé par une équipe de gladiateurs pour la mobilisation des recettes dans un contexte de conjoncture économique.

Ainsi, à travers l’arrêté N° 4141 du ministre de l’Economie et des Finances du 6 octobre 2021, le Bureau de contrôle interne sera dirigé par Amidou Facourou Bakhaga, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon. Dans son travail, il est soutenu par des  contrôleurs internes qui sont : Abdrahamane Ly, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon, Djigui Koumaré Cissé, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, Aly Kely, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon, Yacouba Katilé, inspecteur des douanes, 2e classe, 4e échelon, Mamadou Sarro, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, 3e échelon, Bazoumana Simaga, inspecteur des douanes, 1re classe, 2e échelon.

Conformément à la même disposition ministérielle, le Centre de formation et de recyclage aura comme patron Issa Traoré, inspecteur des douanes, 2e classe, 4e échelon. Sidy Mohamed Ag Ichrache, inspecteur des douanes 1re classe, 3e échelon est nommé à la tête du Bureau études, appui, assistance et communication, chargé du suivi des réformes.

A la direction de l’informatique et de la statistique, on retrouve l’inspecteur des douanes de 1re classe, 3e échelon   Alhassane Ag Assadeck. L’inspecteur des douanes, 1re classe, 3e échelon, Ahmadou Sanogo prend la direction des Ressources humaines, des Finances et du Matériel, tandis que Hamady Tounkara, inspecteur des douanes de 1re classe, 1er échelon dirigera la direction des recettes, de la planification et des programmes de vérification. Diaguéli Diakité, inspecteur des douanes de classe exceptionnelle, est désormais directeur du Renseignement et des enquêtes douanières.

En attendant d’autres mouvements, l’inspecteur des douanes de 2e classe, 3e échelon, Samba Yoro Sidibé est logé à Abidjan pour diriger le bureau des douanes du Mali en Côte d’Ivoire.

Au regard de la qualité des hommes promis aux différents postes de responsabilité, on peut affirmer sans risque de se tromper que la machine conduite par l’inspecteur général des douanes, Amadou Konaté, atteindra sa vitesse de croisière pour soutenir la transition politique à relever certains défis.

Il s’agit notamment des chantiers de la sécurité et de l’organisation des élections.  Dans cette mission qui n’est sûrement pas hors de sa capacité, Amadou Konaté aura comme complice, l’inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Hamed Ag Boya. Le numéro matricule 763-04p est nommé directeur général adjoint des douanes par l’arrêté N°4140 signé le 6 octobre 2021 par le ministre de l’Economie et des Finances.

Nouhoum DICKO

Source : L’Alerte

MaliwebEconomieEditorial
‘’Pas de temps à perdre’’, cela semble la ligne de conduite du nouveau directeur général des douanes maliennes, l’inspecteur général, Amadou Konaté. En effet, moins d’un mois après sa prise de fonction, le gabelou en chef est passé à la vitesse supérieure avec une vague de nominations de directeurs...